Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Premier forum francophone consacré à Lemony Snicket & Daniel Handler
 
AccueilGroupesFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Avez-vous un calepin ?
Oui !
70%
 70% [ 14 ]
Non, et je ne compte pas en avoir un
25%
 25% [ 5 ]
Non, et je compte en avoir un bientôt
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Elrond Smith
 
Baron Omar
 
Compt Olaf
 
robinDHER
 
Docteur Orwell.
 
Tano Tatano
 
Pinine
 
Prunille
 
Marv
 
Badducks
 
Statistiques
Nous avons 475 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est KurtSnicket

Nos membres ont posté un total de 228227 messages dans 1997 sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Incohérences/Contradictions des indices de la série ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11812
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679173
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 13:05

Cet article est la réunion d’un certain nombre d’incohérences temporelles, locales et logiques relevées dans divers passages de la série : ils semblent liés entre eux tout en se contredisant sciemment. Pour chaque difficulté relevée, nous détaillons dans un premier temps en quoi les indices concernés dressent un portrait contradictoire de la chronologie des évènements. Nous établissons ensuite un certain nombre d’hypothèses visant à résoudre partiellement ou entièrement les incohérences en question. Enfin, nous effectuons un choix : par défaut, la théorie qui élimine le moins d’indices et de faits est celle qui doit être gardée. Notre ambition n’est pas nécessairement de lier logiquement entre eux tous les évènements, mais de laisser entre eux un espace suffisant pour supposer l’existence d’informations non-révélées qui permettraient au moins de combler ces apories.

On remarque que la plupart des incohérences temporelles relevées ici sont issues de l’Autobiographie non-Autorisée. Au fil des années, j’ai rencontré un certain nombre de spécialistes des Désastreuses Aventures qui semblent éprouver une certaine frustration à l’égard de cet opuscule… Confus, elliptique, on l’accuse généralement de tomber dans le non-sens et beaucoup vont jusqu’à la déclarer non-canonique. Ces personnes ont tendance à oublier, je le crois, que l’Autobiographie n’est pas seulement un jeu littéraire effectué sur les évènements des Tomes I à VIII (après lesquels elle a été publié dans sa version originale américaine) : elle met aussi en place les évènements des Tomes qui l’ont suivie, les annonce, même. On pense notamment à la lettre à Mactof, où un lecteur du Petit Pointilleux affirme avoir coupé des lignes téléphoniques, évènement qui explique le coup de fil coupé des Baudelaire dans le Tome IX… Quant au Tome XII, pour ne citer que lui, il mentionne Eleonora, personnage-phare de l’Autobiographie. Je m’arrête là pour les exemples, mais toujours est-il que l’Autobiographie est belle et bien censée faire partie intégrante du canon chronologique de la série, et qu’elle ne doit pas être abordée avec moins de sérieux que les Tomes des Désastreuses Aventures en eux-mêmes.

Par ailleurs les lecteurs, découragés, tendent également à affirmer que Handler n’a aucune intention de respecter une quelconque logique dans le développement de son univers, que la chronologie est délibérément censée être incohérente au possible. C’est un argument plus recevable, puisque la série flirte allégrement avec l’absurde, mais Handler semble tout de même respecter un certain nombre de codes traditionnels propres à une narration stable. Nous parlons ici du même bonhomme qui a intégralement modifié l’intrigue prévue pour le Tome XII quand il s’est rendu compte qu’une phrase (une phrase !) du Tome I risquait de la contredire entièrement. La mythologie de cet univers est construite en creux, en secret, en voile, en mystère, oui, mais en non-sens, c’est tout autre chose. Autour de cette toile masquée, il y a tout de même un cadre bien défini.

Sans plus attendre, je passerai donc aux différentes incohérences relevées dans la série :

UNE INTERMINABLE ANNEE SCOLAIRE

D’après le Tome X, Quigley aurait débarqué immédiatement dans la maison désertée de l’Oncle Monty après l’incendie de la Demeure Beauxdraps. Ceci implique qu’elle a brûlé durant la série, plus précisément entre les Tomes II et V. Pourtant, le Tome V semble indiquer que l’incendie remonte à bien plus longtemps que cela, puisqu’Isadora affirme avoir vécu trois semestres scolaires dans la Bicoque aux Orphelins, ce qui équivaut grosso-modo à un an et demi ! Or les évènements de la série se déroulent sur moins d’un an, puisque l’âge des enfants Baudelaire est très nettement indiqué.

HYPOTHESE 1 : Isadora exagère terriblement sur la durée de son séjour dans la Bicoque aux Orphelins. Je ne vois néanmoins pas pourquoi elle le ferait, d’autant que, si elle n’étudie à Prufrock que depuis quelques mois, le stratagème serait rapidement éventé.

HYPOTHESE 2 : Quigley ment aux Baudelaire et il a survécu à l’incendie par une autre manière qu’il tient à garder secrète. Autant je suis plus enclin à le soupçonner de duplicité que sa sœur (c’est un VDC redoutable, après tout), autant sa couverture pose le même problème chronologique. Transformer des années en mois ou des mois années, c’est quand même un peu gros et j’ose espérer des Baudelaire qu’ils ont tout de même une idée de la date de l’Incendie Beauxdraps, puisqu’ils ont eu l’occasion d’en parler avec les intéressés.

SOLUTION : Les « semestres » de Prufrock sont terriblement courts, et correspondent plutôt à des unités pédagogiques longues de quelques semaines tout au plus. Ce n’est pas totalement idiot, car la longueur d’un « semestre, » du moins dans les pays anglo-saxons, est une notion toute relative. Ayant moi-même étudié dans une université irlandaise, je peux attester que l’année scolaire comptait trois semestres d’environs trois mois (mais alors pourquoi ne pas dire simplement « trimestre, » je vous le demande). Sachant qu’à Prufrock, on travaille même le Dimanche, et que les journées sont longues, ça ne m’étonnerait guère que les élèves abattent en quelques semaines ce qu’ils devraient normalement faire en plusieurs mois !

GERALDINE JULIENNE VOYAGE-T-ELLE DANS LE TEMPS ?

D’après l’Autobiographie, Lemony a été licencié du Petit Pointilleux à l’époque de ses fiançailles avec Béatrice ; donc, au moins quinze ans avant le Tome I, histoire de laisser à Violette le temps de naître… Le lendemain même de ce licenciement (au poste de chroniqueur théâtral), Eleonora annonce la publication d’une nouvelle rubrique dans le journal, « Organisations Secrètes que vous devriez connaître, » rédigée par Géraldine Julienne. Ailleurs dans l’Autobiographie, l’on peut lire une lettre de Géraldine à Esmé. Elle lui transmet plusieurs renseignements concernant Jérôme et le 667 Boulevard Noir, qui conduiront à leur mariage ; entre autres détails, la lettre contient cette phrase : « notre rédactrice-en-chef vient de licencier notre chroniqueur théâtral. » Jérôme et Esmé seraient donc visiblement un vieux couple !

Malheureusement, cela contredit certains autres documents concernant leur mariage, en particulier la lettre catastrophée que Jacques écrit à Jérôme pour le supplier de ne pas épouser Esmé. La lettre suggère fortement qu’il était à l’époque en train d’enquêter sur le meurtre de Firstein, qui s’est déroulé entre les Tomes III et IV. La réponse de Jérôme, quant à elle, mentionne le désir de Jérôme d’adopter des enfants et donne une description du portier de l’immeuble, manifestement l’Homme aux Crochets déguisé. Esmé et Jérôme semblent donc au contraire s’être fiancés peu de temps avant le Tome VI… C’est plus ou moins corroboré par les dialogues du même livre : Jérôme se plaint qu’Esmé veuille emménager dans un autre appartement alors qu’ils n’ont emménagé qu’il y a quelques semaines.

HYPOTHESE 1 : Le meurtre sur lequel enquêtait Jacques à Paltryville/La-Falotte n’est pas celui de Firstein. Le portier de l’immeuble n’est pas nécessairement Fernald, mais un autre VDC utilisant le même kit de déguisement. Les Squalor/d’Eschemizerre n’ont pas toujours vécu dans l’appartement panoramique après leur mariage et ne s’y sont remis que quelques semaines avant d’adopter des enfants (décision qui a mis plus de quinze ans à être concrétisée…).

HYPOTHESE 2 : Le critique théâtral que Géraldine Julienne mentionne dans sa lettre à Esmé n’est pas Lemony Snicket. C’est un de ses remplaçants. Il est même possible qu’il ait été licencié pour avoir rédigé une critique assassine du « Mariage Merveilleux » de Léo Mactof, de la même façon qu’Eleonora a viré Lemony pour sa critique assassine de « Dernier Avertissement à Ceux qui s’Opposent à Moi, » du même auteur. Eleonora, de manière générale, est manipulée de façon à virer systématiquement les journalistes un peu trop regardants sur le caractère d’Olaf.

SOLUTION : La seconde hypothèse me paraît plus élégante, en ce qu’elle met en question la validité de moins d’indices temporels. Elle permet de déterminer que Jacques et Jérôme sont bel et bien un couple assez récent, et qu’elle ne lui a probablement mis le grappin dessus que pour pouvoir enquêter tranquillement sur le 667 Boulevard Noir suite à l’Incendie Baudelaire. Il lui fallait un accès au passage secret de l’ascenseur pour déterminer si quelqu’un s’était échappé de la demeure en flammes. Par ailleurs Géraldine, toujours dans sa lettre, affirme écrire une « vieille colonne barbante appelée Organisations Secrètes que vous devriez connaître. » Pourquoi affirmer qu’elle est « vieille, » si ce n’est parce qu’elle y écrit depuis plus de quinze ans, lorsqu’elle a obtenu ce boulot après le licenciement de Lemony ?

AU BAL MASQUE, OHE, OHE…

Une lettre de Lemony à la Duchesse de Winnipeg concernant sa présence à son Bal Masqué mentionne que ses ennemis sont en train de rechercher le reste de la collection de reptiles du Docteur Montgomery. Il s’agit sûrement du même Bal Masqué donné par la Duchesse de Winnipeg dont Lemony parle brièvement dans le Tome V, où il aurait passé à Béatrice un message concernant Olaf, alors qu’on lui avait interdit de la contacter depuis quinze ans. Sachant que la collection de reptiles du Docteur Montgomery est éparpillée après le Tome II, comment ce Bal pourrait-il se passer après l’Incendie Baudelaire, où Béatrice est censée avoir trouvé la mort ?

L’affaire du Bal Masqué n’en est que plus compliquée par la fameuse lettre de la Duchesse à Lemny dans l’Autobiographie, qui semble avoir été écrite après la mort de Béatrice, et qui se réfère au Bal Masqué comme un évènement ayant eu lieu il y a de nombreuses années de cela, et où Lemony aurait été capturé par la police. D’après la Duchesse, le Bal Masqué fut le dernier évènement public auxquels aient osé assister des Volontaires ensemble. Elle soutient Lemony concernant l’écriture de ses livres sur les Baudelaire et affirme attendre un « procès » ; celui de Lemony, ou bien celui organisé par les Volontaires dans le Tome XII pour leur réunion ?

HYPOTHESE 1 : Béatrice n’est effectivement pas morte dans l’Incendie de la Demeure Baudelaire, mais à une date ultérieure, d’une façon dont Lemony se réserve le droit de ne pas parler. Aussi fascinante que puisse être une telle théorie, il s’agit là d’un tout autre sac de nœuds qui nécessite plus de place que cet article ne le permet pour être expliqué correctement.

HYPOTHESE 2 : Il y a eu plusieurs Bals Masqués auxquels Lemony a participé et il faut faire attention à ne pas les confondre. Ceci est rendu en partie possible par l’extrait du Tome V qui mentionne bien que Lemony s’est rendu à « un des célèbres bals masqués de la Duchesse de Winnipeg. » Bals Masqués, au pluriel.

HYPOTHESE 3 : Le Docteur Montgomery a été plusieurs fois éparpillée et reconstituée au cours de sa vie. A l’époque du Tome II, Monty a réussi à récupérer la plupart de ses spécimens ou du moins à s’en procurer de nouveaux, avant que sa mort ne conduise à un nouveau démantèlement du patrimoine.

HYPOTHESE 4 : Comme la lettre de la Duchesse à Lemony est fortement soupçonnée d’être un faux, il faut la considérer comme telle. Ce sont d’ailleurs les incohérences temporelles qu’elle contient qui conduisent Lemony à douter de son authenticité.

SOLUTION : Il n’y a qu’une seule collection de reptiles, avidement recherchée par les VDC après le Tome II. Béatrice a survécu à l’incendie de la Demeure Baudelaire, et Lemony a tenté de la recontacter à ce Bal Masqué qui s’est déroulé à un moment ou un autre durant la série. Béatrice est morte peu de temps après ou même sur place, ce qui explique son refus de décrire l’évènement en détails dans le Tome V. Quant à la lettre de la Duchesse à Lemony, elle n’a été écrite que bien des années après les évènements du Tome XIII, lorsque Lemony effectuait des recherches complémentaires sur les Orphelins Baudelaire.

GUSTAV SEBALD, PLUS FORT QUE MADAME LULU ?

Gustav était-il capable de prédire sa propre mort ? C’est apparemment le cas. D’après Monty, il aurait laissé une lettre de démission le jour précédant l’arrivée des Baudelaire au Laboratoire, et il aurait immédiatement trouvé Stephano pour le remplacer. Olaf confesse plus tard avoir en réalité écrit cette lettre et noyé Gustav dans le Marais Maronnasse un jour qu’il cueillait des fleurs des champs. Dans une lettre de l’Autobiographie, Lemony affirme attendre depuis dix-neuf heures Gustav dans le Marais Maronnasse, et qu’il est en retard à leur rendez-vous. Regardant les eaux boueuses du Marais Maronnasse, il se demande où Gustav peut bien se trouver. Précisément dans les eaux boueuses du Marais Maronnasse, justement !

Là où ça devient extraordinaire, c’est ce qu’à ce rendez-vous Lemony devait rendre à Gustav le scénario de « l’Abominable Zombi des Neiges, » film destiné à signifier au Docteur Montgomery que son nouvel assistant est un imposteur ! Ce type est plus fort que Nostradamus, mais aussi plus humble que Job, puisqu’il n’a rien fait pour empêcher sa mort prochaine ! Quant à Lemony, il devait lui rendre ces pages car il était convaincu que Monty ne connaissait pas le Code Sebald… Sauf qu’à la réflexion, à l’heure où il écrit, Monty n’a même pas encore eu le temps de voir le film avec les enfants et Stephano !

Mais tenez-vous bien ! Sally, sa sœur, affirme que Gustav a laissé le bonhomme de neige en place sur les lieux du tournage plusieurs jours après qu’il ait été terminé, avant de comprendre que son message n’avait pas été transmis. Le fantôme de Gustav Sebald continuait donc de veiller sur la couverture promo de ses films, même après sa mort…

HYPOTHESE 1 : Gustav, l’assistant du Docteur Montgomery, et Gustav Sebald, le réalisateur, ne sont PAS DU TOUT une seule et même personne. Juste deux personnes se trouvant posséder le même nom et mortes exactement de la même manière ?

HYPOTHESE 2 : Il y a eu plusieurs projections du film. Cela semble corroboré par le programme de l’oncle Monty proposé aux Baudelaire au début du Tome II ; les Baudelaire travaillaient durant la journée au Laboratoire puis étaient censés aller au cinéma avec Monty dans la soirée. Le Chapitre Trois du même tome confirme que les Baudelaire sont ainsi allés voir plusieurs films avant l’arrivée de Stephano. Il est donc possible que les Baudelaire aient vu le film plusieurs fois ; ou, du moins, que Monty ait vu le film au moins une fois avant l’arrivée des Baudelaire, et, leur conseillant d’aller le voir (le narrateur précise bien que le film est assez bon), les ait accompagnés avec Stephano pour une seconde séance.

HYPOTHESE 3 : Gustav se doutait qu’Olaf s’acharnerait sur les Baudelaire et tenterait de s’approcher d’eux. Il constituait donc sa proie prioritaire pour s’infiltrer dans la maisonnée du Docteur Montgomery et mettre la main sur eux. Il a donc anticipé son coup et s’est délibérément éloigné de la maison, espérant qu’Olaf profite de son absence pour approcher Monty. Puis il a tourné le film pour mettre Monty en garde de tout nouvel assistant qui pourrait miraculeusement tomber du ciel. Son plan pour piéger Olaf a néanmoins connu des difficultés à la dernière minute et il a donné rendez-vous à Lemony au Marais Maronnasse pour empêcher son échec. Malheureusement il y est tombé par hasard sur Olaf et les choses se sont passées exactement comme il le craignait depuis le départ. Quel sens du tragique !

SOLUTION : Les seconde et troisième hypothèses semblent, combinées, offrir une chronologie certes tarabiscotée mais cohérente. Gustav comptait-il piéger Olaf en anticipant ses méthodes habituelles ? Cela s’intégrerait harmonieusement à son autre plan, auquel était dévoué le film : ordonner à Monty d’emmener les Baudelaire dans une ville où ils devaient être réunis avec le survivant de l’incendie, caché dans le bonhomme de neige. Le fait que Monty disposait de billets pour le Prospero n’est probablement pas innocent non plus, puisque ce bateau est spécifiquement destiné à conduire les VDC où ils le désirent et à laisser à quai leurs ennemis indésirables (Lemony est sauvé par ce stratagème lorsqu’il tente de quitter le pays, poursuivi) ; c’est sûrement pour cela que Monty déchire le billet de son « nouvel assistant, » plus tard dans le Tome II. Le plan initial, conçu avec Monty avant que Gustav ne reparte en tournage, était donc probablement de prendre le Prospero. Les rapports sur un possible retour d’Olaf et la découverte d’un survivant à l’incendie conduisirent néanmoins Gustav à repenser sa stratégie ; son nouveau plan fut communiqué en code Sebald dans un film que Monty était certain de voir à un moment ou un autre. Gustav se demanda néanmoins pourquoi Monty ne daignait pas venir en repérage sur le lieu du tournage, alors que les Baudelaire devaient bientôt arriver chez lui. Lemony apprit alors à Gustav que Monty ne connaissait pas le Code Sebald. Ceci contraint Gustav à se déplacer personnellement près du Laboratoire aux Serpents pour récupérer le scénario et le remettre à Monty en mains propres. C’est là qu’il tomba sur Olaf.

LE SCHISME DU SCHISME

Le fameux Schisme de VDC est-il l’œuvre d’Olaf ? Sa trahison est maintes fois mise en relief dans la série, mieux, il la revendique. Dans sa lettre à Jérôme contenue dans l’Autobiographie, Jacques définit le mot « schisme » ainsi : « un membre se comportant soudainement de manière violente et avide et divisant par conséquent l’organisation en deux groupes opposés. Le membre dont je parle – je l’appellerai simplement O, quoiqu’il préfère actuellement S – a récemment un grand nombre d’actes si vicieux, injustes et malpolis que j’en frissonne rien qu’à l’écrire. » O, pour Olaf, S pour Shirley : au moment où il écrit cette lettre, Jacques vient d’enquêter sur le meurtre de Firstein, moment à partir duquel Olaf commence à endosser la fausse identité de Shirley.

Cependant, les derniers tomes de la série ne semblent pas vraiment coller avec cette vue d’ensemble. Si Olaf est vraiment à l’origine du Schisme de VDC, il semblerait logique qu’il soit la tête pensante de l’ensemble des VDC « scélérats. » Hors, il possède des supérieurs (les Sinistres Visiteurs du Tome X), et ne paraît être qu’un des nombreux rouages d’une immense machine. Le Tome XII montre d’ailleurs bien que son attachement à ce camp n’est que toute relative ; ce n’est qu’une alliance d’intérêt au sens où elle lui permet de satisfaire ses deux principaux objectifs : argent et vengeance.
Les Sinistres Visiteurs, en l’occurrence, semblent en savoir bien plus long sur la question du Schisme que lui. La Femme à Cheveux sans Barbe mentionne avoir eu un enfant esclave, avant le Schisme. Olaf s’en étonne fortement, raisonnant que cet enfant doit être adulte à l’époque du Tome X. Cela laisse à penser qu’ils connaissent mieux cette époque que lui, peut-être parce qu’ils sont plus vieux, et que le Schisme est pour Olaf quelque chose d’assez lointain, qui n’appartient pas tellement à sa propre histoire.
Temporellement, en effet, attribuer la responsabilité du Schisme à Olaf est assez étonnant. Dans le Tome XII, Kit et Dewey affirment chacun de leur côté que le Schisme s’est produit quand ils avaient quatre ans. De nombreux passages de la série et de ses suppléments impliquent qu’Olaf est de la même génération qu’eux. Les « Lettres de Béatrice » contiennent une scène prouvant qu’Olaf et Lemony ont été dans la même classe, où ils se détestaient déjà. Malgré la popularité des illustrations d’Helquist, il n’existe aucune mention dans le texte d’un âge particulier d’Olaf ; seule Violette se pense incapable de se l’imaginer enfant.

HYPOTHESE 1 : Olaf est effectivement à l’origine d’un évènement qui a embrasé VDC, et il a commis cet acte criminel alors qu’il était très jeune, mais sa place dans la mythologie du Schisme est avant tout symbolique, car il n’en était que l’exécutant. Les véritables cerveaux de l’opération étaient probablement des VDC adultes qui l’ont manipulé et soutenu dans ses actions et préparaient un coup de ce genre depuis assez longtemps : probablement les Sinistres Visiteurs du Tome X. Pourquoi pas, même, les parents d’Olaf ? Bertrand et Béatrice avaient-ils décidé de « combattre le feu par le feu » en assassinant les véritables responsables de ce Schisme sanguinaire ?

HYPOTHESE 2 : C’est justement parce qu’Olaf était très jeune que le Schisme a éclaté. VDC, qui enlève régulièrement des enfants à leurs familles et leur dispense une éducation très rigoureuse, semble en règle générale obsédé par la formation de ses nouveaux membres. Et si c’était justement à cause de son éducation VDC, marquée par le secret, les complots et les méthodes moralement douteuses, qu’Olaf était réellement devenu le scélérat qu’on connaît ? Il y a là à débattre quant à l’efficacité et l’honnêteté réelle de VDC, et son influence pernicieuse sur de jeunes enfants. Olaf représentait une faillite morale absolue, propre à cliver des oppositions idéologiques majeures.

HYPOTHESE 3 : Olaf est resté très longtemps un « agent dormant » dans VDC. Il est à l’origine du Schisme mais sa responsabilité réelle n’a été découverte, ou avouée, que beaucoup plus tard. Peut-être n’est-ce qu’à l’époque où Lemony a publié sa critique théâtrale que le pot-aux-roses ne s’est réellement brisé, après des années de soupçons.

SOLUTION : Ces trois hypothèses semblent compatibles entre elles. En admettant qu’Olaf est un légèrement plus âgé que Kit et Dewey, entre autres, on peut admettre qu’il ait pu effectivement participer à un coup d’éclat à l’origine du Schisme, malgré sa jeunesse. Après tout, la série entière s’attache à montrer à quel point les enfants peuvent changer la donne dès lors qu’ils se mettent à agir en adultes… En somme il s’agit moins ici d’une incohérence temporelle que d’un manque d’information.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Baron Omar
Fantôme de LPG


Nombre de messages : 20320
Ennuyeux Endroits : Dans l'Inconnu (ce n'est pas un homme c'est un endroit ^^)
Réputation : 3119
Points : 25010
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 14:52

Il y a quand même quelques incohérences dans cet article... sur les dents Laughing

Docteur Markson. a écrit:
Elle permet de déterminer que Jacques et Jérôme sont bel et bien un couple assez récent,

En admettant qu’Olaf est un légèrement plus âgé que Kit et Dewey, entre autres
Quel joli couple... lol ! 

Olaf est vachement plus âgé que Dewey, non ? Confused

A part ça, je n'avais jamais pensé à faire le lien entre l'assistant de Monty et Sebald. ^^"

_________________
Mr Manatane : "Rien n'est meilleur qu'une bonne banane. Avec un peu de champagne."
Les carnets de Mr Manatane 2x05: Navigateur solitaire
Crystale Bouvier-Montgomery : "Lewis, j'aimerai une table, mais de grâce, le plus loin possible des pauvres."
LCASR 3x06: Le mystérieux mystère entourant la mystérieuse maîtresse du mystérieux Brett

?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11812
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679173
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 15:16

Jacrôme ? Ship it or leave it. lol ! 

Comme je l'ai dit plus haut, il n'y a pas réellement d'indices textuels prouvant qu'Olaf est réellement plus âgé que Kit, Dewey et tous les autres... Au contraire ils appartiennent à la même génération.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Baron Omar
Fantôme de LPG


Nombre de messages : 20320
Ennuyeux Endroits : Dans l'Inconnu (ce n'est pas un homme c'est un endroit ^^)
Réputation : 3119
Points : 25010
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 15:20

Oups... je viens de m'apercevoir que j'ai confondu Dewey et Quigley en fait... sur les dents 

_________________
Mr Manatane : "Rien n'est meilleur qu'une bonne banane. Avec un peu de champagne."
Les carnets de Mr Manatane 2x05: Navigateur solitaire
Crystale Bouvier-Montgomery : "Lewis, j'aimerai une table, mais de grâce, le plus loin possible des pauvres."
LCASR 3x06: Le mystérieux mystère entourant la mystérieuse maîtresse du mystérieux Brett

?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrond Smith
Avatar


Nombre de messages : 41167
Age : 27
Ennuyeux Endroits : Spirit World.
Réputation : 5927
Points : 43576
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 15:28

C'est toi l'incohérent ! Colère 

_________________
I am your Aunt Josephine!




Some friendships are so strong, they can even transcend lifetimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fazz
Vendeur de bananes


Nombre de messages : 6538
Réputation : 424
Points : 15522
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 16:11

Olaf est sûrement le catalyseur des tensions prééxistantes. Je crois que c'est dans l'autobiographie ou le tome X qu'on dit explicitement que les tensions entre VDC étaient bien antérieures au schisme. Les clans étaient formés, les idéologies aussi - ayant perpétuellement le même matériau pédagogique, il est facile de twister un jeune VDC dans le sens du "monde paisible" ou du "feu par le feu," à la fois par les idéologies transportées par leur littérature mais par la structure même de VDC, inchangée et pourtant complètement dysfonctionnelle. L'opposition a pu s'inscrire sur des générations, puisque VDC est une organisation vieille comme l'an pèbre avec des familles entières de VDC - on a trois influences pour le coup, l'habitus familial, l'éducation des chaperons et le matériau pédagogique. Olaf est peut-être comme tu le dis, celui qui décide le plus ouvertement de passer à l'action et du coup, fait tomber les masques (peut-être même à un bal masqué...) même si lui ne le fait sûrement pas pour des raisons idéologiques. C'est un prétexte, à mon sens.

Pour le bal masqué, si l'hypothèse 4 est vraie comme le pense Lemony, il n'y a même plus de raison de l'inclure dans une explication si ?

Pour le film de GS, de toutes façons, il y a forcément eu un temps de latence entre la production et la diffusion non ? (Qu'il y ait eu plusieurs projections ou non ?) Donc c'est forcément un scénario extrapolé par GS ?

Sinon comme toujours : thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11812
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679173
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Dim 25 Aoû - 17:27

+100 pour l'interprétation que Fazz donne du Schisme. Sourire 

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Fazz
Vendeur de bananes


Nombre de messages : 6538
Réputation : 424
Points : 15522
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Mar 27 Aoû - 10:37

Merci. tire la langue Même si je n'ai pas dit grand chose de plus que toi. Rigole 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incohérences/Contradictions des indices de la série ?   Aujourd'hui à 8:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Incohérences/Contradictions des indices de la série ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeu des indices
» Trois indices pour un Personnage...
» jeu trois indices pour un personnage
» Mais puisque c'est écrit dans mon catalogue.
» La série des Rouletabille : Le Mystère de la chambre jaune, Le Parfum de la dame en noir...& cie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire :: Théories :: Théories diverses-
Sauter vers: