Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Premier forum francophone consacré à Lemony Snicket & Daniel Handler
 
AccueilGroupesFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Avez-vous un calepin ?
Oui !
70%
 70% [ 14 ]
Non, et je ne compte pas en avoir un
25%
 25% [ 5 ]
Non, et je compte en avoir un bientôt
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Elrond Smith
 
Baron Omar
 
Compt Olaf
 
robinDHER
 
Tano Tatano
 
Docteur Orwell.
 
Pinine
 
Prunille
 
Marv
 
Badducks
 
Statistiques
Nous avons 475 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est KurtSnicket

Nos membres ont posté un total de 228172 messages dans 1996 sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Ven 2 Déc - 21:16

Merci!! C'est super! IL est génial ce tome 12!
Revenir en haut Aller en bas
Mandragore
Oncle Monty


Nombre de messages : 367
Ennuyeux Endroits : Entre les racines
Réputation : 0
Points : 12315
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Sam 3 Déc - 19:57

exellent ! merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cauchemar-infirmerie.forummotions.com
Hawenn
Homme aux crochets


Nombre de messages : 1143
Ennuyeux Endroits : Valencia, en Espagne
Réputation : 15
Points : 12873
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 4 Déc - 9:15

Merci beaucoup !!!!!

^$^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milena
Juge Abbot


Nombre de messages : 110
Ennuyeux Endroits : ville neuve des corbeau (VDC)
Réputation : 0
Points : 12456
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 4 Déc - 17:37

bravo Merci beaucoup
Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Sam 10 Déc - 20:04

LE CHAPITRE 3 !

Certains lieux peuvent se vanter d’être des mondes paisibles, mais ce n’était pas certainement pas le cas du gigantesque hall d’entrée de l’Hôtel Dénouement. Les Baudelaires, alors qu’ils montaient les marches, emmitouflés dans une énorme masse aveuglante de fumée, et passaient sous la large arche courbée où était gravé EERTNE, ou, s’ils l’avaient observée dans le reflet de l’étang, ENTREE, découvrirent une activité pour le moins grouillante. Comme Kit Snicket le leur avait prédit, ils passaient tout à fait inaperçus dans l’hôtel, vu que tout le monde semblait trop occupé pour se rendre compte quoi que ce soit. Les invités et les nouveaux hôtes faisaient la queue devant un immense bureau de réception, qui pour une quelconque raison était gravé du numéro 101 sur toute la surface de son comptoir, et même sur le mur derrière lui. Ils réservaient une chambre et s’en allaient immédiatement pour évacuer leur fatigue dans les quartiers. Des dizaines de grooms et de groomettes, qui portaient le même uniforme qu’eux bien qu’une clochette soit accroché à leur chapeau, empilaient des valises et des cartons sur de grands chariots et les faisaient rouler jusqu’aux ascenseurs, qui pour une raison quelconque avaient le nombre 118 gravé sur leurs doubles portes en chiffres énormes et dorés, pour conduire les bagages jusqu’aux chambres des clients. Des serveurs et des serveuses traversaient la pièce afin d’apporter des boissons et des plats à certains clients assis sur les bancs du hall, impatients de prendre leurs rafraîchissements. Des chauffeurs de taxis invitaient les hôtes à faire la queue au bureau de réception, alors que des hordes de chiens hystériques harcelaient leurs maîtres pour se faire promener à l’extérieur. Des touristes pour le moins confus examinaient des cartes pliables d’un œil perdu, et des enfants brailleurs jouaient à cache-cache entre les plantes en pots. Un homme en redingote était assis devant un grand piano marqué du nombre 152, et jouait des airs monocordes, sûrement pour détendre certaines personnes qui se seraient arrêtées pour l’écouter, et des membres de l’équipe de ménage récuraient discrètement le parquet vert émeraude étincelant, où l’on apercevait parfois le nombre 123, si l’on se mettait à observer son reflet sur le sol. Dans un coin de la pièce se trouvait une énorme fontaine, qui crachait des trombes d’eau en une cascade majestueuse et recouvrait d’un filet transparent le numéro 131. Et dans le coin opposé se trouvait une énorme femme qui criait d’une voix lassée le nom d’un homme avec un ton de plus en plus anxieux. Ils tentèrent d’effectuer leur métier d’éclaireur alors qu’ils traversaient le chaos dantesque de ce hall d’entrée, mais il y avait tant à observer, et tant d’objets et personnes qui bougeaient à la vitesse de l’éclair, qu’ils se demandaient s’ils allaient vraiment pouvoir commencer leur noble enquête.
« Je ne m’attendais pas à ça ! C’est quasiment grouillant ! fit Violette qui examinait chaque détail derrière ses verres teintés.
_ Il y a des centaines de suspects potentiels ! fit Klaus. Comment allons-nous faire pour identifier cet imposteur ?
_ Franck Primo ! fit Sunny.
_ Tu as raison, répondit Violette. La première chose à faire, c’est de localiser notre nouvel employeur. S’il a vu notre signal depuis la fenêtre, il ne doit pas être bien loin et nous attendre.
_ Ouais, fit Klaus. Sauf si Ernest nous attend dans une impasse pour nous piéger.
_ Ou même les deux à la fois, fit Sunny.
_ Je me demande quand même pourquoi tout a un numéro ici, d’après toi qu’est-ce que/ »
Violette ne finit pas sa phrase, car un homme venait d’apparaître devant eux. Il était très grand et très mince, et ses articulations se pliaient selon des angles très étranges, comme s’ils étaient faits non pas de chair et d’os mais de pailles brisées. Il portait un uniforme en tous points identique aux enfants, mais le mot DIRECTEUR était gravé en lettres noires sur une des poches de son veston.
« Ah, vous devez être les nouveaux concierges, dit-il. Bienvenue à l’Hôtel Dénouement. Je suis un des directeurs.
_ Franck ou Ernest ? demanda Violette.
_ Tout à fait, dit-il, ajoutant un clin d’œil à sa réponse pour le moins troublante. Je suis très heureux de vous voir ici tous les trois, même si l’un de vous n’est pas encore bien grand, car nous subissons une pénurie exceptionnelle de personnel. Je suis tellement occupé que vous allez devoir comprendre le système par vous-mêmes.
_ Le système ? demanda Klaus.
_ Cet endroit est aussi immense que compliqué, fit Franck, à moins que ce ne soit Ernest. Et vive versa, je tremble à l’idée de ce qui pourrait vous arriver si vous ne le comprendriez pas. »
Les Baudelaires regardèrent avec attention leur nouveau directeur, mais son visage restait indéchiffrable, un mot qui signifie ici «inexpressif, ce qui fait qu’ils étaient incapables de savoir s’il s’agissait d’un avertissement amical ou d’une menace sinistre.»
« On fera de notre mieux, fit Violette d’un ton peu assuré.
_ Bien ! fit le directeur, alors qu’il les conduisait à travers l’énorme hall. Vous obéirez au doigt et à l’œil à nos invités, utilisant une expression signifiant que les clients pourraient se servir d’eux comme de véritables esclaves. Si quiconque qui séjourne ici requiert votre assistance, vous vous porterez volontaires pour l’aider. Compris ?
_ Pardon, monsieur, » l’interrompit un des grooms.
Il tenait une valise dans chacune de ses mains et exprimait une certaine confusion.
« Ces affaires sont arrivées par taxi, mais le conducteur m’a informé que le client qui les possède n’arriverait pas avant Jeudi. Qu’est-ce que je dois faire ?
_ Jeudi ? fit Franck, ou Ernest, d’un froncement de sourcil. Excusez-moi, les concierges, je suppose qu’il n’est pas nécessaire de vous dire à quel point ceci est crucial. Je reviens de suite. »

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Lemony
Professeur Gengis


Nombre de messages : 2320
Age : 26
Ennuyeux Endroits : Lyon
Réputation : 13
Points : 12979
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 11 Déc - 1:01

Franchement , merci ! Juste merci , pour tout ce boulot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandragore
Oncle Monty


Nombre de messages : 367
Ennuyeux Endroits : Entre les racines
Réputation : 0
Points : 12315
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 11 Déc - 10:53

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cauchemar-infirmerie.forummotions.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 11 Déc - 11:56

Merci beaucoup!! En tout cas il a l'air super ce tome 12!!!
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Sam 17 Déc - 17:22

SUITE DU CHAPITRE TROIS !

Le directeur de l’hôtel suivit le groom et disparut à travers la foule, laissant les Baudelaires seuls près d’un large banc en bois gravé du numéro 128. Klaus examina sa surface, qui était parsemée de cercles jaunes, sûrement dues à des personnes qui n’avaient pas utilisé de sous verres.
«D’après toi, à qui vient-on de parler ? Franck ou Ernest ? fit Klaus.
_ Je n’en ai aucune idée, répondit Violette. Il a utilisé le mot «volontaire», c’était peut-être un genre de code…
_ Jeudintéré, fit Sunny, ce qui signifiait à peu près : «Et il savait que Jeudi était important.»
_ Peut-être, remarqua Klaus, mais est-ce important pour lui parce qu’il est du côté d’Olaf ou bien de VDC ?»
Mais avant qu’une des sœurs Baudelaire puisse lui répondre, le grand homme aux bras maigres dans son uniforme de directeur réapparut devant leurs yeux.
«Ah, vous devez être les nouveaux concierges, fit-il, et les Baudelaires comprirent avec confusion qu’il venaient de rencontrer le frère du directeur. Bienvenue à l’Hôtel Dénouement !
_ Vous êtes qui ? Ernest ? fit Violette.
_ Ou Franck ? fit Sunny.
_ Oui, fit le second directeur, bien qu’il était impossible de savoir à quelle personne il acquiesçait. Je suis très heureux que vous soyez arrivés si vite. L’Hôtel est vraiment grouillant ces derniers temps, et nous allons accueillir de plus en plus de clients à mesure que Jeudi approche. Vous travaillerez au bureau des concierges, numéro 175, juste là. Suivez-moi !»
Peu rassurés, ils le suivirent jusqu’au fond du hall, devant un mur où était lové un comptoir effectivement marqué du numéro 175. Derrière le bureau se trouvait une énorme fenêtre, et sur celui-ci on pouvait voir une curieuse lampe en forme de grenouille. Par la vitre, ils pouvaient apercevoir la ligne grise et imperturbable de la mer.
«L’hôtel est très bien situé, fit Ernest. En fait, il a deux façades par lesquelles on peut entrer comme on le désire. La première, par laquelle vous êtes entrés, surplombe le grand étang. La seconde est juste face à la mer. Ca peut paraître insécurisant, mais certaines personnes pensent que c’est en fait un lieu très sûr, fit Ernest, à moins que ce ne soit Franck, alors qu’il examinait nerveusement les alentours et parlait dans un murmure. Franchement… Vous e pensez quoi ?»
Le visage du directeur était une fois encore indéchiffrable, et le ton de sa voix ne permettait pas de dire s’il pensait que ce lieu était sûr pour un scélérat ou un volontaire.
«Hum… fit Sunny, ce qui est une réponse très sûre, même si ce n’est pas vraiment une réponse.
_ Hum… fit Franck, ou Ernest, en guise de réponse. Bon, maintenant je vais vous expliquer l’organisation de l’hôtel.
_ Pardon, monsieur, l’interrompit une groomette, dont ils ne voyaient pas le visage, caché derrière une énorme pile de journaux qu’elle tenait dans ses bras. Je suis venue pour vous dire que la dernière parution du Petit Pointilleux vient d’arriver !
_ Voyons voir… fit soit Ernest soit Franck, qui prit un exemplaire du dessus de la pile. J’ai entendu dire que Géraldine Julienne vient d’écrire une nouvelle chronique sur l’affaire Baudelaire…»
Les enfants froncèrent les sourcils, essayant de masquer tant bien que mal leur angoisse, et laissèrent le volontaire/criminel lire les gros titres à haute voix, si bien qu’on l’entendait partout dans le hall.
«LES BAUDELAIRES SUSCEPTIBLES DE RETOURNER VERS LA CAPITALE, fit-il. D’après une information récemment découverte par notre reporter à l’intérieur d’un cookie, Veronica, Klyde et Suzie Baudelaire, les fameux meurtries de l’acteur renommé, le Comte Omar, seraient susceptibles d’être cachés dans notre bonne ville, probablement pour y allonger la liste de leurs nombreux hobbies criminels. Nos concitoyens seraient avisés de chercher la trace de ces trois enfants assoiffés de sang et de reporter leur possible présence s’ils les voient. Si ce n’est pas le cas, nos concitoyens seraient avisés de ne rien faire.»
Le directeur se retourna vers les enfants, son expression plus indéchiffrable que jamais.
« Qu’en pensez-vous, concierges ?
_ C’est une question intéressante, répondit Klaus, et c’était également une réponse sûre.
_ Je suis très heureux que vous la trouviez intéressante, replia-t-il, et c’était aussi une réponse sûre, avant de se tourner vers la groomette. Je vais vous montrer le kiosque à journaux. Il est marqué du numéro 168,» dit-il, et il disparut avec elle dans la masse informe de la foule, laissant les Baudelaires seuls, qui regardaient maintenant la mer par la fenêtre avec des mines perplexes.
« Je pense que c’était Ernest, fit Violette. Son commentaire sur la sécurité de l’hôtel était assez flippant.
_ Mais il n’avait pas l’air alarmé par cette histoire dans le Petit Pointilleux, répondit Klaus. Nous avons fait échouer de nombreux plans des complices d’Olaf… S’il était un ennemi de VDC, il serait plus préoccupé par un possible retour de notre part.
_ Si ça se trouve il ne nous a pas reconnus, fit Violette. Après tout, personne ne reconnaît Olaf lorsqu’il se déguise, et nous partageons les mêmes accessoires de travestissement VDC… Peut-être qu’on a plus l’air de concierges que de Baudelaires…
_ Ou peut-être que nous ne ressemblons plus du tout aux enfants Baudelaire, supposa Klaus. Comme dit Kit, on n’est plus des enfants, après tout.
_ Nouillidiculeux, pesta Sunny, ce qui signifiait : «Hého, je pense que je suis encore une enfant.»
_ C’est vrai, admit Klaus, qui sourit à sa sœur. Mais plus nous vieillissons, moins nous sommes susceptible d’être reconnus.
_ C’est toujours ça de pris, fit Violette. Nos observations en tant qu’éclaireurs en seront facilitées.
_ Mais de quoi parlez vous ? fit une voix familière, et les enfants se retournèrent pour voir que Franck ou Ernest venait de revenir.
_ Ce que mon associé essaye de dire, fit Klaus qui jeta la première phrase qui lui venait à l’esprit, c’est que ce serait plus facile pour nous de travailler si vous nous expliquiez l’organisation de l’hôtel.
_ Mais c’est ce que je venais de dire ! fit Franck d’une voix ennuyée, ou Ernest d’une voix irritée. Dès que vous comprendrez ce système, vous serez capables de vous balader dans l’hôtel très facilement, et de localiser les pièces aussi facilement qu’un livre dans une bibliothèque. Et si vous savez comment trouver un livre dans cet endroit, vous savez déjà comment est organisé l’hôtel !
_ Cancre,» fit Sunny.

SUITE BIENTOT !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Sam 17 Déc - 17:42

Merci Doc!
Revenir en haut Aller en bas
Lemony
Professeur Gengis


Nombre de messages : 2320
Age : 26
Ennuyeux Endroits : Lyon
Réputation : 13
Points : 12979
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Sam 17 Déc - 18:54

Merkiiiiiiiiiiiii encore , et encore et encore !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Dim 18 Déc - 17:57

LA FIN DU CHAPITRE 3... Est lisible à cette adresse :
http://docteurorwell.skyblog.com/index.html
Descendez jusqu'à la traduction du chapitre 3 ! Bonne lecture !
PS : Skyblog rame à mort, donc si vous ne voyez pas la fin, revenez dans une heure ou deux pour laisser le temps de l'updater !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 13:39

Ca y est, la traduction est lisible sur mon blog ! Fin du chapitre 3 et révélations à gogo : courrez-y !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 13:45

Trop cool ton blog et merci pour la traduc'!
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 16:07

Ce texte apparaît juste après le chapitre 3 et juste avant le chapitre 4 :

CECI N’EST PAS UN CHAPITRE…

Comme vous l’avez sûrement déjà remarqué, la plus grande partie de l’histoire des orphelins Baudelaire est organisée séquentiellement, adverbe signifiant ici «afin que les évènements concernant Violette, Klaus et Sunny Baudelaire soient relatés dans l’ordre duquel ils se sont passés.» Dans le cas des trois chapitres suivants, par contre, l’histoire est organisée simultanément, ce qui veut dire que vous n’aurez pas besoin de lire ces chapitres dans l’ordre où ils sont écrits. Au Chapitre 4, il se peut que vous entendiez parler de l’horrible excursion de Violette Baudelaire dans le solarium au sommet de l’hôtel Dénouement, et de la terrible conversation qu’elle entendit. Au chapitre 5, vous pourriez lire la déplaisante expérience que Klaus partagea avec certains membres de l’industrie forestière, et aussi le sinistre plan démoniaque qui fut manigancé juste sous son nez. Et au chapitre 6, il y a de grandes chances pour que vous trouviez le résultat de mes recherches à propos de la visite de Sunny dans la chambre 371, et dans un restaurant médiocre situé au neuvième étage. Mais, comme ces trois chapitres se déroulent en même temps, vous n’êtes absolument pas obligés de les lire selon le schéma 4-5-6, mais au contraire dans l’ordre qui vous plaira. Ou, plus intelligemment, vous pourriez aussi simplement sauter ces chapitres, de même que les sept autres chapitres qui les suivent, et trouver quelque chose d’autre, séquentiel ou simultané, pour occuper votre temps.

Alors, que désirez-vous lire d'abord ? Le chapitre 4 ? Le 5 ? Le 6 ?
Votez, j'obéirai !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 16:13

Alors je vote pour le 5
Revenir en haut Aller en bas
Lemony
Professeur Gengis


Nombre de messages : 2320
Age : 26
Ennuyeux Endroits : Lyon
Réputation : 13
Points : 12979
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 16:24

Le 4 stp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandragore
Oncle Monty


Nombre de messages : 367
Ennuyeux Endroits : Entre les racines
Réputation : 0
Points : 12315
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 17:05

Je dirais le 5, mais les autres ont l' air prometteurs aussi, n' importe lequel ça sera parfait -è(è_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cauchemar-infirmerie.forummotions.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 18:30

Le 4... Comme ça tu ne soupirerais pas quand on te dirait de revenir en arrière dans le livre ^^ Encore merci!
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 19:04

Egalité des votes ! Quelqu'un pourrait-il nous départager ?

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 19:23

Attends le prochain vote!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 19:51

Bah il y a eu 4 votes alors on va faire le 4 ^^ Pas besoin de s'éterniser là-dessus choisis toi-même Docteur Orwell...
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 20:05

Normalement c'est Sunny qui devait traduire les chapitres 4,5 et 6 mais comme elle brille par son absence j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Capitaine Widdershins
Klaus


Nombre de messages : 552
Ennuyeux Endroits : Il n'y a pas d'ennuyeux endroits si on a quelque chose à y faire...
Réputation : 0
Points : 12363
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 21:00

et bien comme Orwell a dit que le prochain départagerai, je vote pour le chapitre de Prunille, le 6, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11797
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679143
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Lun 19 Déc - 23:20

Non, tu ne départages pas... On n'est pas plus avancé ! Personnellement à votre place et ayant lu le livre, je lirais le quatrième en priorité, mais ils sont tous biens !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !   Aujourd'hui à 19:53

Revenir en haut Aller en bas
 
TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !
» [Rowling, J.K.] Harry Potter - Tome 3: Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
» Sunny Hill " Pray"
» La saga forerunners, Tome 1 : Halo : cryptum
» Traduction - Fabled Lands Tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire :: Le Snicketverse et la Communauté LPG :: Les Livres :: Un Final Farouche :: Fin de la série - sortie VF-
Sauter vers: