Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Premier forum francophone consacré à Lemony Snicket & Daniel Handler
 
AccueilGroupesFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Avez-vous un calepin ?
Oui !
70%
 70% [ 14 ]
Non, et je ne compte pas en avoir un
25%
 25% [ 5 ]
Non, et je compte en avoir un bientôt
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Elrond Smith
 
Baron Omar
 
Compt Olaf
 
robinDHER
 
Docteur Orwell.
 
Tano Tatano
 
Pinine
 
Prunille
 
Marv
 
Badducks
 
Statistiques
Nous avons 475 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est KurtSnicket

Nos membres ont posté un total de 228227 messages dans 1997 sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 TRADUCTION TOME 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11812
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679173
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Dim 15 Mai - 13:59

ENFIN LA SUITE !!!!!!!!!!!
PAR MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!
CHAPITRE 4.

L'expression "aller comme un gant" est pour le moins étrange. Enfin, il existe de nombreux types de gants et seul un petit nombre d'entre eux sont susceptibles d'aller avec la situation dans laquelle vous vous trouvez... Si vous avez besoin de garder vos mains au chaud en zone polaire, alors vous aurez besoin d'une paire de gants isolants, tandis qu'un gant de poupée barbie ne vous sera pas très utile. Si vous avez besoinde vous introduire dans un restaurant au beau milieu de la nuit et y voler des couteaux à vollailles sans vous faire prendre, alors vous aurez besoin d'une paire de gants épais et lisses, qui ne laissent aucune marque, alors qu'un gant de bergère orné de grosses clochettes clinquantes ne conviendra pas vraiment. Et si vous avez besoin de passer inaperçu dans une clairière boisée d'arbustes, alors vous aurez besoin d'un gant très, très large peint en vert et couvert de mousse, tandis qu'une paire de gants en soie gris perle vous sera plutôt inutile.
Néanmoins, l'expression "aller comme un gant" signifie simplement que quelquechose vous va bien, dans le sens où la crème anglaise va bien avec un dessert, ou qu'une paire de couteaux à volaille va bien avec le cambriolage d'une salle de réunion, dans le but d'y extirper des documents importants. De ce fait, les orphelins Baudelaire, après avoir enfilé leurs uniformes du Queequeg, trouvèrent que ceux-ci leur allaient comme un gant, bien qu'en réalité ils ne leur allaient pas si bien que ça. Violette était si satisfaite de voir qu'ils étaient dôté de nombreuses boucles autour de la taille, parfaites pour y accrocher des outilsde première necessité, qu'elle ne se souçia même pas des manches, qui s'entassaient en accordéon autour de ses coudes tant elles étaient longues. Klaus était si heureux de constater l'existence d'une poche étanche, parfaite pour y loger son calepin à secrets, qu'il ne fit même pas attention à ses bottes, dans lesquelles il nageait littéralement. Et Sunny était si rassurée de comprendre que le mtériel brillant dont était constitué son scaphandre était assez solide aussi bien pour la nage que pour la cuisine, qu'elle ne réalisa même pas qu'elle allait devoir sortir ses jambes du casque en permanence, pour pouvoir marcher. Mais ce n'était pas les atouts de ces uniformes qui les ravissaient : c'était le lieu et les personnes qu'ils représentaient. Pendant longtemps, la vie des Baudelaire s'était résumée au vol d'un frisbee endommagé, balancé de mains en mains, atterri de lieux en lieux qu'ils ne leur étaient allés en aucun point. Mais, à la seconde où ils actionnèrent les fermetures éclair des uniformes et arborèrent fièrement l'armoirie d'Herman Melville, les enfants crurent un instant que leur existence allait prendre une tournure plus heureuse. Avec leurs uniformes du Queequeg sur le dos, ils sentirent qu'ils participaient à quelquechose, - pas exactement une famille, mais une association de volontaires, tous pour la même mission. A l'idée que leurs compétences respectives en mécanique, recherche et art culinaire seraient appréciées, ils sentirent une énorme reconnaissance : c'était une chose qu'ils n'avaient plus espérée depuis longtemps, et, alors qu'ils se tenaient dans cette buanderie et s'examinaient mutuellement, ce sentiment semblait leur aller comme un gant.
"Allons-nous retourner au Hall d'entrée ?", demanda Violette. "Je suis prête à jeter un oeil à ce terminal télégraphique."
"Laisse-moi juste lasser ces bottes", fit Klaus, "et je pourrais aller examiner ces cartes marines."
"Gastron/", dit Prunille. Par "Gastron", elle voulait dire quelquechose du genre "Je vais voir ce qu'il y a dans cette cuisine.", mais un énorme son de collision, sourd et brusque, empêcha la benjamine Baudelaire de finir sa phrase. Tout le sous-marin semblait secoué de convulsions, et des dizaines de ptites gouttes d'eau tombèrent de leur perchoir sur les têtes des Baudelaire.
"Qu'est-ce que c'était ?", demanda Violette, en enfilant son scaphandre de plongée. "Tu crois qu'il y a une fuite ?"
"Je n'en sais rien,"fit Klaus, attrapant deux scaphandres pour lui et sa soeur. "Allons voir !"
Les trois Baudelaire se précipitèrent vers le corridor du hall d'entrée tandis qu'un horrible son de frottement rocheux suraigüe se faisait entendre. Si vous avez déjà entendu des ongles longs et versins s'élimer contre un tableau noir, alors vous devez savoir à quel point ce genre de bruit peut être horripilant, et les Baudelaire étaient alors persuadés qu'un géant aux ongles longs étaient en train de prendre le Queequeg pour un instrument pédagogique.
"Capitaine Widdershins !", hurla Violette au travers des terribles sons de frottement à leur arrivée au hall. Le capitaine était toujours au sommet de l'échelle, saisissant une roue dentée dans son gant. "Qu'est-ce qui s'est passé ?"
"Ce satané mécanisme de direction est en disgrâce !", cria le capitaine avec dégoût. "Hey ! Le queequeg vient de juste de se cogner contre une paroie rocheuse de ce côté du fleuve. Si je n'avais pas réussi en reprendre le contrôle, le sous marin Q et ses deux seconds dormirait du sommeil éternel avec ces poissons asphixiés ! Hey !"
"Il faudrait peut-être examiner ce mécanisme de gouvernail en premier", fit Violette. "Et réparer le terminal après."
"Ne sois pas ridicule !", dit le capitaine. "Si nous ne pouvons pas recevoir de véloces directives conscrites, nous pourrons aussi bien faire nos recherches les yeux bandés ! Nous devons retrouver le sucrier avat le comte Olaf ! Hey ! Notre sécurité personnelle n'est pas aussi importante ! Maintenant dépêchez-vous ! Hey ! Prenez le pas de course ! Hey ! Prenez une longueur d'avance ! Hey ! Prenez un verre d'eau si vous avez soif ! Hey ! Celui ou celle qui hésite est perdu !"

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Dim 15 Mai - 15:29

mercccciiiiiiiiii!
Revenir en haut Aller en bas
Sunny
Vendeur de bananes


Nombre de messages : 6719
Ennuyeux Endroits : Dans la peau de John Malkovitch.
Réputation : -5
Points : 14447
Date d'inscription : 15/02/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Dim 15 Mai - 19:02

Wa!! J'suis contente que t'es pris ma suite. Parfait Mr. Green

_________________
_What will you do while I'm gone?
_ Oh, the usual... Pizza. Ianto. Save the world a couple of times.



"One day I flew to Hawaii to do a guest spot, and four years later it's become the role of my lifetime."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lemony
Professeur Gengis


Nombre de messages : 2320
Age : 26
Ennuyeux Endroits : Lyon
Réputation : 13
Points : 12994
Date d'inscription : 14/02/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Lun 4 Juil - 10:25

Je n'avais jamais vu que le chapitre 4 avait été traduit !!!!! C'est dingue ! Orwell , ça te dérange si je mets le chapitre 4 sur mon blog ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11812
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679173
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Jeu 7 Juil - 8:51

Avec...
PLAISIR !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Féval
Créature Mi-Homme Mi-Femme


Nombre de messages : 1070
Ennuyeux Endroits : Ici
Réputation : -4
Points : 12549
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Jeu 7 Juil - 8:56

Là c'est toi qui flood (moi aussi,mais bon...)!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TRADUCTION TOME 11   Aujourd'hui à 8:01

Revenir en haut Aller en bas
 
TRADUCTION TOME 11
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» TRADUCTION DU TOME 12 PAR ORWELL ET/OU SUNNY !
» Soil
» [King, Stephen] Dôme - Tome 1
» La saga forerunners, Tome 1 : Halo : cryptum
» Traduction - Fabled Lands Tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire :: Le Snicketverse et la Communauté LPG :: Les Livres :: Une Suite Suspicieuse-
Sauter vers: