Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Premier forum francophone consacré à Lemony Snicket & Daniel Handler
 
AccueilGroupesFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Avez-vous un calepin ?
Oui !
70%
 70% [ 14 ]
Non, et je ne compte pas en avoir un
25%
 25% [ 5 ]
Non, et je compte en avoir un bientôt
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Elrond Smith
 
Baron Omar
 
Compt Olaf
 
robinDHER
 
Tano Tatano
 
Docteur Orwell.
 
Pinine
 
Prunille
 
Marv
 
Badducks
 
Statistiques
Nous avons 474 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Loumi13

Nos membres ont posté un total de 228156 messages dans 1996 sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679136
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Ven 4 Déc - 22:13

Les autres Désastreuses Aventures :
un roman derrière le roman


ou

Examen spéculatif des aboutissants secrets
derrière l'intrigue de la série


TOME IV

Nous le savons : le sucrier a d’abord appartenu à Esmé, qui a plus tard été dérobé par Béatrice (aidée en cela par Lemony). Nous constatons que le sucrier était effectivement présent au domicile des parents Baudelaire, peu de temps avant l’incendie :

My discovery of a torn pant leg shows that Sunny, an infant and the youngest Baudelaire child, played a key role in the dinner party held at the Baudelaire mansion quite some time before it was reduced to a smoking pile of rubble. Third-hand reports suggest that just after the sugar bowl was placed on the table, Sunny shrieked, "Funcoot!", which either meant "My gums hurt!" or "I believe I may have seen someone lurking outside."
[TDD, part.3]

Recent discoveries support my suspicions about the fateful event hosted by the Baudelaire parents before their death. Near the end of the meal, baby Sunny Baudelaire looked out the window and began to cry with a clarity and force that would soon characterize her ability to bite things. Her cries alarmed a number of guests who were in the process of passing around the sugar bowl.
[TDD, part.4]

Mais beaucoup plus tard (grosso-modo pendant les évènements de La Fête Féroce) le sucrier est sans explication conservé dans le QG des Monts Mainmorte ; un  volontaire le jette dans la Frappée pour éviter que le duo des Sinistres Visiteurs ne mette la main dessus, suite à quoi il atterrit au fond de la Grotte Gorgone. Une mystérieuse femme l’y repêche, nage jusqu’au bassin de l’Hôtel Dénouement et le confie à un tout aussi mystérieux chauffeur de taxi qui s’enfuit sans donner d’autres signes de vie. Durant toute cette période, Dewey et les volontaires semblent attribuer la responsabilité du sucrier à un certain J.S.

Il y a donc, clairement, un trou dans cette chronologie : comment le sucrier change-t-il de lieu et de propriétaire : de la demeure Baudelaire au Val des Douze Courants d’Air, des parents Baudelaire à J.S. ? En nous appuyant sur les faits que nous avons établis dans les sections précédentes, nous allons commencer par établir la chronologie suivante :

  1. Béatrice survit à l’incendie Baudelaire en passant par le passage secret, emportant le sucrier avec elle.
  2. Béatrice est secourue par VDC mais très diminuée. Gustav Sebald, qui fait partie des VDC au courant de la survie de Béatrice, échafaude un plan pour la réunir avec ses enfants, plan qui échoue malheureusement à cause des évènements du tome II.
  3. Béatrice désigne Jacques Snicket (J.S.) comme prochain responsable du sucrier si elle venait à mourir. Elle décide que le sucrier devra désormais être conservé au QG des Monts Mainmorte, car la localisation de celui-ci n’est connu que d’un très faible nombre de personnes, y compris parmi les volontaires.
  4. Averti de sa nouvelle mission, Jacques est obligé de chercher des informations sur le QG des Monts Mainmorte car il ignore comment y accéder.

Pour cela, Jacques se rend à la demeure (désormais désertée) du Docteur Montgomery. Aux dires de Quigley, Jacques cherchait en effet à y chercher un mystérieux document…

"In fact, he was at Dr. Montgomery's house to do a bit more reading. He said there was an important file that was hidden someplace on the premises, and he had to stay for a few days to try and complete his investigation."
[The Slippery Slope, chp.08]

Au lieu de cela, Jacques tombe sur l’inespéré survivant de l’incendie Quagmire/Beauxdraps : Quigley. Il lui montre immédiatement une photographie des Baudelaire prise le jour de leur arrivée chez Joséphine/Agrippine, et lui demande s’il les a vus. Cet évènement semble donc se produire dans l’intervalle de temps indéterminable qui sépare le tome III et le tome IV.

Somehow Madame Lulu got ahold of it and passed on the information to Olaf."
"Us!" Sunny said, showing a photograph to her siblings. Violet and Klaus looked at it and saw their sister was right. The youngest Baudelaire had found a small, blurry photograph of the three Baudelaires sitting on the edge of Damocles Dock, where they had arrived for their stay with Aunt Josephine. In the background they could see Mr. Poe reaching his hand out to call for a taxi, while Violet stared glumly into a paper sack.
"Those are the peppermints Mr. Poe gave us," Violet said quietly. "I'd almost forgotten about those."
"But who took this?" Klaus asked. "Who was watching us that day?"

[TCC, chp.06]

Mais revenons à la mission initiale de Jacques. En effet, la bibliothèque du Docteur Montgomery, toujours aux dires de Quigley, contenait bel et bien un ouvrage comportant un chapitre secret : Remarquables Phénomènes des Monts Mainmorte, lu par Quigley lui-même. Ce chapitre contient deux informations capitales : premièrement, l’endroit exact à emprunter pour trouver le QG, et secondement, un des trois mots à entrer sur le Verrouillage à Digicode Culturel qui permet d’y accéder.

"The official name is Vertical Flame Diversion," the scout whispered. "It serves as a chimney and as a secret passageway. It runs from this cave to the Valley of Four Drafts. If we climb up there, we can reach headquarters within hours, instead of hiking all the way up the mountain. Years ago, there was a metal pole that ran down the center of the hole, so people could slide down and hide in this cave in case of an emergency. The pole is gone now, but there should be carved toeholds in the sides to climb all the way up."
He shone the flashlight on the cave wall, and sure enough, the Baudelaires could see two rows of small carved holes, perfect for sticking one's feet and hands into.
"How do you know all this?" Violet asked.
The scout looked at her for a moment, and it seemed to the Baudelaires that he was smiling behind his mask.
"I read it," he said, "in a book called Remarkable Phenomena of the Mortmain Mountains."
"That sounds familiar," Klaus said.
"It should," the scout replied. "I borrowed it from Dr. Montgomery's library."

[The Slippery Slope, chp.05]

"The second is the Latin name for the Volunteer Feline Detectives," the scout said. "I found the answer in Remarkable Phenomena of the Mortmain Mountains. It's Panthera leo." He leaned forward and typed in P-A-N-T-H-E-R-A-L-E-O. There was a very quiet buzzing and and the children saw that the wires near the hinges were shaking very slightly.
[The Slippery Slope, chp.07]

On ne peut que présumer de ce qui s’est passé, mais Quigley affirme qu’il s’occupait en lisant des livres de la bibliothèque de Monty tandis que Jacques conduisait ses recherches. Il semble donc que Jacques n’ait jamais trouvé l’atlas qu’il cherchait pour la bonne raison que Quigley le lisait dans son coin…

Qu’a donc fait Jacques, en l’absence des informations dont il avait besoin ? Eh bien, frustré, je pense qu’il a une fois de plus dû avoir recours aux services de détective de sa bonne amie, Olivia… qui l’a une fois de plus vendu à l’autre bord du Schisme. Et justement, que trouvons-nous, plus tard, dans la tente d’Olivia ?

And laid out on the table, next to Madame Lulu's replacement crystal ball and various parts of the lightning device she had dismantled, was a large piece of paper that was badly torn and looked very old, but the Baudelaires saw at once that it could help them.
[TCC, chp.12]

…exactement : une carte codée des Monts Mainmorte indiquant l’emplacement du QG au Val des Douze Courants d’air. C’est d’autant plus probant que l’emplacement du QG est marqué d’une tache de café, et que Jacques est associé aux taches de café dans l’Autobiographie non-Autorisée (voir l’extrait plus loin).

Le problème, c’est que ce soudain intérêt pour le QG a dû éveiller chez elle certaines suspicions… Voilà pourquoi elle s’est, plus tard, mise à supputer qu’un des parents Baudelaire était en vie et qu’il devait se rendre aux monts Mainmorte. Nous avons déjà eu l’occasion de montrer qu’Olivia a causé beaucoup de dégâts en parlant à Olaf de documents qui étaient, à l’origine, sûrement destinés à Jacques ou du moins à l’autre bord de VDC.
Armé de cette information, Jacques revient une dernière fois à la demeure du docteur Montgomery, prévient Quigley qu’il part « s’entretenir avec une personne » à Paltryville/La-Falotte-sur-Rabougre et repart aussitôt.

He would stay up all night reading and copying information into his notebook, and then sleep all day, or disappear for hours at a time. And then one day, he said he had to go interview someone in the town of Paltryville, but he never came back. I waited weeks and weeks for him to return.
[The Slippery Slope, chp.08]

Qu’irait faire Jacques à la scierie ? Sachant qu’il a exprimé récemment le souhait de localiser les orphelins Baudelaire (en agitant une photo probablement prise par Lemony), il est probable qu’Olivia lui ait appris (comme elle l’a appris à Olaf) que les enfants allaient être adoptés par le directeur de la scierie. L’objectif de Jacques était donc probablement d’empêcher l’installation d’Olaf et de ses complices dans les environs, pour protéger les enfants, et, accessoirement, de confronter son frère Lemony qui ne lâchait pas les orphelins d’une semelle.

Olaf est en effet présent sur les lieux bien avant l’arrivée des orphelins puisque l’ancien contremaître de la scierie, un certain Firstein, disparaît dans des conditions mal élucidées ; il est remplacé par le Chauve au Long Nez sous une fausse identité. C’est le modus operandi d’Olaf (Gustav assassiné et remplacé par Stephano, Tench/Limande peut-être défenestrée puis remplacée par Genghis).

The guy we used to have, Foreman Firstein, was O.K. But last week he stopped showing up. It was very odd. The man who replaced him, Foreman Flacutono, is very mean.
[TMM, Chp.02]

Dans l’Autobiographie non-Autorisée, nous apprenons ce que Jacques tentait de faire : prouver que Firstein avait été assassiné.

For instance, a recent article described a deadly accident at Lucky Smells Lumbermill, solved by a detective who claimed to have spilled coffee on his jacket. But I, acting as a volunteer, arrived at the Lumbermill before any detective did, and I saw at once that the death was no accident.
[LSUA, p.123]

L’article du Petit Pointilleux relatant l’enquête de Jacques parle d’un meurtre sur une victime dont on n’apprend pas l’identité. Mais l’arme du crime serait apparemment la machine servant à découper les troncs d’arbre en buches… Sachant ce que cette même machine a fait de l’infortunée Georgina Orwell, il est facile d’imaginer ce qui s’est passé : c’est bien Firstein qui a été poussé par Olaf et le Chauve au Long Nez vers la scie, mais son cadavre est tellement déchiqueté qu’il est difficile à identifier.

A volunteer, examining logging equipment used in the murder.
[LSUA, p.117]

Plus tard, des détectives alliés d’Olaf ainsi qu’Eleonora Poe étouffent l’affaire, en publiant un erratum qui transforme le meurtre en tragique accident et disculpe Olaf. Cela ressemblerait bien au directeur de la scierie d’avoir caché la mort de Firstein à ses employés, histoire de ne pas perturber le travail…

Three detectives, who gladly gave their names to The Daily Punctillo (see photo at left), arrived on the scene immediately and investigated the matter thoroughly, reaching the conclusion that there was nobody responsible, since it was an accident.
[LSUA, p.118]

Jacques, lui, semble avoir échappé aux sbires d’Olaf et s’être réfugié dans un « village » (probablement Villeneuve-du-Corbeau, comme on le verra par la suite).

A couplet I recently found, in the village where I am hiding, says it best: Someone at the newspaper changed the story once again, It was not coffee, but black ink, that made the jacket stain.
[LSUA, pp.123-124]

Presque immédiatement après, la demeure du docteur Montgomery est à son tour incendiée, et Quigley n’en réchappe que de très peu.

I smelled smoke," he said, "and when I opened the door of the Reptile Room, I saw that someone had thrown a torch through the glass of the ceiling, starting a fire in the library. Within minutes, the entire house was in flames."
[The Slippery Slope, chp.08]

Les responsables de cet incendie sont, à mon avis, le duo des sinistres visiteurs : la femme à cheveux sans barbe et l’homme à barbe sans cheveux. En effet, on découvre dans le Tome X qu’ils ont réussi à atteindre et incendier le QG du Val des Douze Courants d’Air. Pour cela, il leur fallait en connaître le code ET l’emplacement… donc subtiliser Remarquables Phénomènes des Monts Mainmorte chez l’oncle Monty. Ils l’ont probablement trouvé dans la bibliothèque lorsque Quigley avait le dos tourné (ce qui lui a probablement sauvé la vie) avant d’incendier le laboratoire aux serpents.
D’ailleurs, il convient aussi de remarquer que le triple code permettant d’accéder au QG des Monts Mainmorte suit une certaine thématique :

  1. Un inventeur (Sir Isaac Newton),
  2. Un animal à dents acérées (Panthera Leo),
  3. Une analyse littéraire d’une œuvre qu’Esmé n’a pas lue et que Klaus et sa mère ont lu ensemble.

Cela ne vous rappelle rien ? Si : les questions et réponses choisies semblent correspondre aux domaines de prédilection des trois orphelins Baudelaire… ce qui semble suggérer que c’est Béatrice qui a choisi ces trois codes, dans l’idée, peut-être, que ses enfants puissent accéder au QG un jour et l’y retrouver.

Mais de manière plus intéressante encore, Jacques Snicket est revenu à La Falotte, cette fois-ci APRÈS les évènements du tome IV :

It was a long time before I finally arrived, but as soon as I stepped into town I saw a large building that matched the tattoo on Jacques Snicket's ankle. I thought it might be a safe place to go."
"Dr. Orwell's office!" Klaus cried. "That's not a safe place to go!"
"Klaus was hypnotized there," Violet explained, "and Count Olaf was disguised as /; "
"As a receptionist," Quigley finished. "I know. His fake nameplate was still on the desk. The office was deserted, but I could tell that Jacques had been there, because there were some notes in his handwriting that he'd left on the desk. With those notes, and the information I'd read in Dr. Montgomery's library, I learned about the V.F.D. headquarters.

[The Slippery Slope, chp.8]

Pourquoi revenir dans un endroit aussi dangereux, où les orphelins ne séjournent plus, et y laisser trainer des documents aussi importants ? La seule explication que je vois est qu’il s’agissait probablement d’un message laissé à l’intention de Quigley. La demeure de Montgomery ayant brûlé, Jacques a (correctement) anticipé que Quigley tenterait de le rejoindre à La Falote. Il a donc laissé ces notes concernant le QG de manière à ce que Quigley l’y rejoigne.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Elrond Smith
Avatar


Nombre de messages : 41155
Age : 27
Ennuyeux Endroits : Spirit World.
Réputation : 5927
Points : 43541
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Ven 4 Déc - 22:56

Ah trop bien ! Smile Je me demandais bien quels wagons tu allais pouvoir raccrocher dans ton examen du tome 4... Je ne m'attendais pas du tout à un focus sur le parcours de Jacques et à des éclaircissements sur des éléments du tome 10. Good job, encore une fois ! Coeur

_________________
Humanity's children are returning home. Today.




Some friendships are so strong, they can even transcend lifetimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679136
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Ven 4 Déc - 23:42

Il y aurait d'autres trucs à dire sur certains éléments du tome IV : la loyauté ambiguë de Charles, les archives de La Falotte, le rôle de Georgina, etc. Mais ça ne s'intègre pas dans la théorie principale du Roman derrière le Roman qui est suffisamment compliquée comme ça. lol ! Je devrais d'ailleurs réécrire la partie consacrée au Tome I pour ne conserver que ce qui concerne Béatrice, Lemony et le sucrier... vu que tout le R.d.l.R. tourne autour de ces sujets. Clin d'oeil

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Marv
Lustreur de vaisselle


Nombre de messages : 7158
Réputation : 212
Points : 13330
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Sam 5 Déc - 16:52

Toujours aussi passionnant, doc ! Merci pour tout ton boulot (que j'imagine assez colossal). On attend la suite avec impatience. Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679136
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Sam 5 Déc - 18:21

Merci ! Et oui, celui-ci m'a particulièrement donné du mal. D'autant qu'il se fonde avant tout sur le récit dans le récit effectué par Quigley au tome X (et sur l'Aubobio, aussi). Le pire, c'est que j'ai sûrement oublié des trucs. lol ! Comme le remarquait Elrond, je ne me focalise pas nécessairement sur les événements décrits dans chaque tome mais sur les événements qui se déroulent grosso-modo en même temps. Vous entendrez relativement peu parler de Prufrock (voire pas) dans la partie V, en l’occurrence. Clin d'oeil

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV   Aujourd'hui à 10:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Les autres Désastreuses Aventures : Tome IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé final du tome 6...
» VDC et VFD????
» [Alexandra Adornetto]Les Etranges Aventures, tome 1 : Les Secrets du Voleur d'Ombres
» Le petit Lutin Rose
» LES AVENTURES DE VICKI NELSON (Tome 2) PISTE SANGLANTE de Tanya Huff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire :: Théories :: Théories diverses-
Sauter vers: