Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Premier forum francophone consacré à Lemony Snicket & Daniel Handler
 
AccueilGroupesFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexionGalerie
Derniers sujets
Sujets similaires
Sondage
Avez-vous un calepin ?
Oui !
70%
 70% [ 14 ]
Non, et je ne compte pas en avoir un
25%
 25% [ 5 ]
Non, et je compte en avoir un bientôt
5%
 5% [ 1 ]
Total des votes : 20
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Elrond Smith
 
Baron Omar
 
Compt Olaf
 
robinDHER
 
Tano Tatano
 
Docteur Orwell.
 
Pinine
 
Prunille
 
Marv
 
Badducks
 
Statistiques
Nous avons 473 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Iago

Nos membres ont posté un total de 228149 messages dans 1996 sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 1:17

Chers LPGiens,

Bon. Le moment est venu de vous faire part de mes petits travaux personnels sur la chronologie ASOUE. Je tiens tout d’abord à dire et à redire combien l’épluchage hallucinant de Docteur Markson dans sa théorie, pratiquement canonique, du "Roman derrière le roman" m’a inspiré dans cette entreprise. Comme vous l’avez très probablement observé vous-même, aucune date n’apparaît dans l’œuvre. Le récit se faisant au passé et le premier tome ayant été publié en 1999, on peut facilement estimer que l’histoire se passe avant cette date. Il se trouve que les indices les plus probants permettant une datation à peu près précise des événements, puisque c’est ce que je me propose de faire, sont les références culturelles (qui sont par ailleurs l’objet de mon mémoire de recherche, et que j’ai donc dû relever dans leur intégralité).
Plusieurs questions se posent à nous au départ : est-il possible de donner une datation logique au récit de Snicket, sachant qu’il semble tout faire pour nous égarer au fil de ses digressions ? Je me suis en réalité beaucoup amusé à retrouver dans notre réalité historique des éléments du récit pour faire coïncider la temporalité.
Il existe aussi des références technologiques permettant à coup sûr de dater le récit au-delà de la Seconde guerre mondiale, comme l’hélicoptère utilisé par Poe dans sa recherche des Quagmire/Beauxdraps, ainsi que l’ordinateur « de pointe » dont dispose Prufrock, qui contredisent la vision steampunk dichronique donnée par le film de Brad Silberling.
Au départ, je m’étais dit que Snicket avait peu ou prou le même âge que Handler, c’est-à-dire qu’il serait né en 1970. Mais tous les calculs réalisés par la suite m’ont conduit à penser qu’ils avaient une vingtaine d’années d’écart. De plus, les éléments relevés dans ATWQ se rapportent davantage à l’Amérique des années 60, royaume du roman noir, qu’à celle des années 80.
Bref. Dans la chronologie que je vous propose ici se trouvent un certain nombre d’événements tout à fait non-canoniques mais parfaitement avérés, que j’ai cherché, par un tour de passe-passe, à relier au Snicket-Universe. Pardonnez-moi cette fantaisie. Ainsi que la longueur de ce post. Anyone who has the courage to read such a description of my work is probably brave enough to read the rest of it.

With all due respect, Détective Dénouement.


  • 1683 : fondation du Village of Fowl Devotees (Villeneuve-des-Corbeaux) dans l’actuelle Pennsylvanie.
  • 1737 : fondation par Benjamin Franklin de l’Union Fire Company, groupe de pompiers volontaires, à Philadephie. Lorsqu’une brigade de pompiers professionnels sera engagée par la ville, les membres de l’UFC rejoindront le Volunteer Fire Department.
  • 1750 : Marie-Anne Gaultier de la Vérendrye, fille de l’explorateur français, prend auprès de ses amis le titre officieux de « duchesse de Winnipeg ». Ce titre de courtoisie sera selon ses dernières volontés transmises à ses descendantes.
  • 1820 : Un schisme divise les VFD, entre ceux qui veulent continuer de travailler au grand jour et ceux qui préfèrent se rassembler au sein d’une société secrète, afin de prévenir les incendies avant qu’ils ne se déclarent. Parmi ces derniers, beaucoup sont déjà héritiers de grandes fortunes, et décident d’en faire profiter leur organisation de bénévoles. C’est le début de l’âge d’or de VFD. Ils choisissent pour sigle l’œil, comme symbole de l’intégrité, de la prévention des incendies et de la lecture. Les nobles idéaux des pompiers de l'ombre s'enrichissent de l'apport culturel des grands esprits du XIXe siècle.
  • 1866 : Fondation du Petit Pointilleux.
  • 1874 : Fondation d’une compagnie de pompiers volontaires à Winnipeg, qui prend pour devise « We Hold Thee Safe ».
  • 1908 :  Naissance de la plus jeune membre du Conseil des Anciens du Village.
  • 1910, 1911 et 1912 : Naissance d’Albertine, de Bathilda et de Charles Snicket.
  • 1920 : Naissance de Denis, Daniel et Demetrios Denouement.
  • 1923 : Naissance de M. Remora, de Mrs Bass et d’Ishmael.
  • 1927 : Naissance d’Ike et Gregor Anwhistle, de l’homme à barbe et de la femme à cheveux.
  • 1930 : Naissance de Josephine/Agrippine.
  • 1935 : Naissance de Montgomery Montgomery et de Widdershins/Virlevent.
  • 1937 : Naissance de Mme Widdershins/Virlevent, d'Eleanora Poe et de Justice Strauss.
  • 1941 : Naissance d’Arthur Poe.

  • 1943 : Fondation de l’Hôtel Dénouement par les trois frères du même nom (23 ans), qui le conçoivent comme un lieu sûr où les volontaires, alors fort nombreux, peuvent s’échanger des informations secrètes et s’emprunter mutuellement des livres. A cette époque, de multiples endroits de la sorte fleurissent un peu partout : banques, librairies, restaurants, cafés, laveries automatiques, papeteries, fumeries d’opium, dômes géodésiques…
  • La même année, fondation de Prufrock Preparatory School, comme centre de recrutement et de formation. Le poste de bibliothécaire sera systématiquement attribué à un membre de VFD. Le principal du collège n'existe pas car la direction de l'établissement est en réalité gérée par un conseil VFD, qui observe avec attention les résultats des élèves inscrits régulièrement, et couvre les inscriptions d’enfants enlevés à leurs parents par l’organisation. Le vice-principal est chargé de la représentation officielle vis-à-vis des autorités.
  • Les volontaires ont également l’idée de domestiquer des animaux sauvages. Lions, saumons, aigles, reptiles, oiseaux… Leur dressage est long et laborieux mais très utile dans la lutte contre les incendies.
  • Fondation du QG des Monts Mainmorte, pour coordonner les différentes équipes de dressage et servir de lieu sûr. Dans une sorte d'hommage aux casernes de pompiers qui ont vu la naissance de l'organisation, une longue rampe en métal est alors installée dans une cheminée derrière la cuisine pour permettre de fuir rapidement en cas d’incendie.

  • 1944 : M. Remora et Mrs. Bass (âgés de 21 ans) commencent à enseigner à Prufrock. Widdershins/Virlevent (âgé de 7 ans) y est alors élève, ainsi qu’une fille lui rappelant une gorgone.
  • La même année, lancement du navire Pericles, servant de sauf-conduit aux VFD. Son capitaine sera un VFD en mission de support logistique, sous le pseudonyme usuel de Julio Sham.

  • Entre 1928 et 1950 : Albertine Snicket épouse un des frères Dénouement, et sa sœur Bathilda épouse un Mr Anwhistle. L’actuelle duchesse de Winnipeg, prénommée Rouge, épouse un VFD et rejoint l’organisation comme journaliste au Petit Pointilleux.

  • 1948 : Naissance d’Olaf, de Bertrand Baudelaire, de Gustave Sebald, de Larry et des parents Quagmire/Beauxdraps.
  • 1950 : Naissance de Jacques et Kit Snicket, de Ramona (fille de Rouge, duchesse de Winnipeg), de Sally Sebald, de Jérôme Squalor, d’Esmé, des frères Ernest, Frank et Dewey Dénouement, et des triplés Monday, Tuesday et Thursday Caliban.
  • La même année, Ishmael (âgé de 27 ans) commence à enseigner la chimie à Prufrock. Parmi ses élèves se trouve une jeune fille qui échappe régulièrement au poison dissous dans son thé par sa tutrice en versant sa tasse dans une plante en pot. Suite à cette histoire, Ishmael n’a plus jamais mis de sucre dans son thé et encourage tout le monde à faire pareil, afin d’être sûr de pouvoir déceler le poison, que le goût du sucre masquerait.

  • 1951 : Naissance de Lemony Snicket à la ferme laitière VFD tenue par un couple d’amis de ses parents. Ces personnes demeureront de fidèles alliés.
  • 1952 : Naissance de Béatrice, d’Olivia et de Miranda.
  • 1953 : Justice Strauss (âgée de 16 ans) se met à voler des chevaux.

  • Mardi 31 mars 1954 : Incendie de l’école de Cleveland Hill, auquel prennent part les VFD. Un recrutement était en cours. De nombreux élèves ainsi que la jeune volontaire venue inspecter les enfants périssent dans les flammes malgré l'intervention des VFD.
  • Cet incendie est le point d’orgue d’une série de suspicions et de divergences internes au sein des VFD. Parmi eux, certains estimaient en effet les incendies trop rares pour que leur organisation ait un véritable pouvoir et trouvaient qu’en allumer quelques-uns eux-mêmes devenait nécessaire au développement de VFD. Une autre raison était qu’il devenait difficile de trouver de nouvelles recrues parmi les orphelins, et qu’il était beaucoup plus simple d’enrôler des enfants de force et de faire disparaître leur famille ensuite, en ramassant leur héritage au passage. Ce point de vue sera au départ très minoritaire, mais ne tarderait pas à convaincre davantage de membres, lassés de travailler gratuitement, et dont la fortune familiale originelle avait considérablement fondu. Le schisme est alors prononcé, par l’exclusion officielle d’une partie des membres de VFD, notamment l'homme à barbe et la femme à cheveux. Mais ceux-là continuèrent leurs pratiques incendiaires et conservèrent les mêmes moyens de communication. Les volontaires gardèrent le contrôle des reptiles et des saumons, et les séparatistes emportèrent les lions et les aigles. Les secrets de VFD étant connus de l’autre bord, commence alors une lutte sans pitié entre les deux parties. L’organisation est extrêmement affaiblie.
  • La dernière promotion de volontaires à se faire tatouer est recrutée en urgence. Parmi eux, Lemony (3 ans), Jacques, Kit et Ramona (4 ans) et Olaf (6 ans), que l’on parvient à enlever à ses parents dans l’espoir d’en faire un VFD noble. Ishmael abandonne les armes. Dashiell Qwerty (24 ans) commence à travailler comme bibliothécaire à Stain’d-by-the Sea.

  • 1955 : Les jeunes triplés Dénouement sont enlevés le jour de leurs cinq ans. Ils ne sont pas tatoués, car après le schisme il est devenu dangereux de marquer sur la peau un symbole qu’utilise aussi l’autre bord (Jacques en sera le parfait exemple). Leur maison est incendiée le soir-même, et leurs parents y périssent. L’hôtel est fermé.

  • 1957 : Lemony Snicket (6 ans) est emmené neuf jours dans la forêt pour y apprendre à tirer à l’arc.
  • La même année, Widdershins/Virlevent (23 ans) commence à naviguer à bord du Queequeg, sous les ordres d’Ike Anwhistle (31 ans). Son épouse Josephine/Agrippine (30 ans), qui a rejoint VFD par son mariage mais sans avoir suivi toute la formation (elle ignorera toujours le pseudonyme du capitaine du Prospero), fait également partie de l’équipage.

  • 1959 : Justice Strauss (22 ans) abandonne ses activités malhonnêtes et se lance dans des études de droit.
  • 1960 : Naissance de Fernald.
  • La même année, Le Périclès est rebaptisé le Prospero.

  • Juin 1961 : Monty (26 ans) passe son doctorat en herpétologie. Son colocataire de l’époque ayant mangé le seul spécimen connu d’une nouvelle espèce de crapaud que Monty comptait présenter lors de sa soutenance, il doit se contenter d’une radiographie.
  • Vendredi 17 décembre 1961 : Incendie du Grand Cirque Nord-Américain à Niteroi (Brésil). Le directeur du cirque, Devalo Stevanovich, périt dans l’accident ; ses filles Olivia et Miranda (9 ans), émigrent aux Etats-Unis et se font recruter comme orphelines par VFD.

  • 1962 : Lemony (11 ans) rencontre la nouvelle recrue Béatrice (10 ans), qui vient de présenter un exposé sur l’histoire du sonnet. Olaf (14 ans) tombe amoureux de Kit (12 ans).

  • 1963 : Béatrice (11 ans) et Lemony (12 ans) assistent à une soirée à Prufrock. Avant de descendre, ils discutent dans la chambre de B., elle assise sur un petit canapé dans le coin, ajustant les lacets de ses sandales d’une main et croquant une pomme de l’autre. Quand il lui fait part de la difficulté qu’il a souvent de commencer une conversation avec des inconnus, elle lui conseille de leur poser des questions (« People love to talk about themselves, Mr Snicket »).
  • Cette année-là, Olaf (15 ans) travaille déjà comme espion au sein de VFD pour le compte de ses parents, qui l’ont retrouvé et recruté. Il pressent que son amour pour Kit est voué à l’impasse.

  • 1964 : Gustav (16 ans) et Sally Sebald (14 ans) mettent au point le code qui porte leur nom. Lemony (13 ans) est envoyé en apprentissage à Stain’d-by-the-Sea auprès de la pire formatrice VFD, qu’il a sciemment choisie. Deux volontaires, Gifford et Ghede, se faisant passer pour ses parents, cherchent à l’empêcher de partir en mettant un somnifère dans son thé afin qu’il puisse aider Kit dans le cambriolage d’un musée. Mais il s’échappe par la fenêtre des toilettes du salon de thé-papeterie Hemlock pour rejoindre S. Theodora Markson.
  • L’épisode Stained-by-the-Sea se termine de façon dramatique. Le bibliothécaire Dashiell Qwerty (35 ans) est assassiné par Stew Mitchum, sous les ordres d’Armstrong Feint, alias Hangfire, qui est lui-même poussé par Lemony dans la gueule de la Bête qui attaquait le train.

  • 1965 (année du serpent) : Widdershins/Virlevent (26 ans) quitte l'équipage du Queequeg et se fait embaucher à Prufrock. Il enseigne à ses élèves (dont Jacques Snicket, 15 ans, et Olivia, 13 ans) le code des tâches de café.
  • La même année, Lemony est en cours de codage avec Olaf, et déjà leur inimitié mutuelle s’exprime. Béatrice et Ramona suivent les cours de dialogue mélodramatique codé dans le théâtre qui se trouve au-dessus de leur salle de classe.
  • Au printemps 1965, une expédition de jeunes volontaires est organisée dans les monts Mainmorte. Y participent notamment Lemony, Béatrice, Kit, Ramona, et leur ami Jerome Squalor, qui ignore tout de VFD. Lors du pique-nique de midi, Kit propose une recette de salade qui plaît beaucoup à Lemony et à Béatrice (haricots noirs, mangue, céleri, jus de citron, poivre et huile d’olive). Ces derniers profitent de couper du brocoli et de préparer une sauce aux cacahuètes dans la cuisine du QG pour passer un peu de temps ensemble. Kit suggère également qu’un sucrier hermétique en porcelaine serait un objet fort commode pour dissimuler quelque chose. Béatrice se fait enlever par un vol d’aigles commandés par l’autre bord, et les amis parviennent à la sauver, mais Jerome fait preuve d’un terrible manque de courage, que lui reprochera Béatrice, et qui l’empêchera de rejoindre VFD et d’en connaître les secrets. Olaf et Jacques ne participent pas à l’expédition, et n’apprennent pas la localisation du QG. Widdershins/Virlevent est déjà venu au QG par le passé mais n’est pas autorisé à accompagner les néophytes à cause de son manque d’entraînement.
  • Esmé (15 ans) est recrutée par VFD, mais elle est en réalité une agent double infiltrée, mettant ses talents de comédienne au service de l’autre bord du schisme. Un jeudi après-midi, elle invite Béatrice (13 ans) et Lemony (14 ans) pour le thé, afin de se faire bien voir. C’est la première fois que Béatrice et Esmé se rencontrent. Elle possède alors un service à thé portant le sigle VFD, et lorsque les deux invités partent, ils emportent discrètement le sucrier, sans savoir encore quoi en faire, mais le trouvant idéal au cas où ils auraient besoin de cacher quelque chose. On retrouvera ce même service (sans le sucrier) en haut du mont Fraught dans le tome X.

  • 1966 : Depuis quelques temps déjà, le caractère d’Olaf (18 ans) le rend suspect aux yeux de VFD, et Béatrice (14 ans) est missionnée pour surveiller les membres de la troupe de théâtre qu’il vient de former. Pour atténuer les soupçons qui pèsent sur lui et qu’il est forcé de constater, Olaf monte une pièce écrite par Snicket, My Silence Knot, dont le rôle principal, celui de la dresseuse de chauve-foufoune, est attribué à Béatrice. Esmé fait également partie de la troupe. Le spectacle part en tournée, de Tedious/Morfonds à La Falotte-sur-Rabougre/Paltryville.
  • Lemony (15 ans) termine sa formation auprès d’Ike Anwhistle (39 ans), qui lui offre un presse-papier en forme de sangsue Chaudelarmes. Il entre au Petit Pointilleux comme assistant-vérificateur d’orthographe à la rubrique nécrologique. C’est là qu’il prend l’habitude de la machine à écrire. Il a du mal à s’entendre avec la rédactrice en chef, Eleanora Poe (29 ans), et Géraldine Julienne, future journaliste de mode.

  • Vendredi 6 janvier 1967 (95 ans de Scriabine) : Rouge, la mère de Ramona, meurt. Son décès provoque une série de promotions internes au journal (Jacques est transféré à la rubrique financière), et Lemony (16 ans) s’apprête donc à passer critique théâtral à la rubrique culturelle. Son travail officieux consiste à s’assurer que les informations sur VFD ne filtrent pas, travaillant notamment contre la journaliste d’investigation Géraldine Julienne, décidée à dévoiler dans un projet de rubrique ce qu’elle croit savoir de l’organisation secrète.
  • Vendredi 13 janvier 1967 : Le soir de la première de My Silence Knot, Lemony va voir jouer Béatrice (15 ans).
  • La même année, Gregor Anwhistle (40 ans) fonde l’Aquacentre et le relie à la grotte Gorgone, qu’il aménage comme une librairie, recevant le soleil par un jeu de miroirs. Le sol de la grotte est décoré d’une grande mosaïque représentant les grands événements des premiers temps de l’organisation, et les portraits de célèbres écrivains, scientifiques, artistes, musiciens, philosophes et cuisiniers qui en ont inspiré les membres. Une énorme pompe hydraulique permet alors de vider et de remplir la grotte d’eau de mer en quelques minutes. Un troupeau de moutons sauvages échoue sur l’Île.
  • La même année, l’homme à barbe sans cheveux et la femme à cheveux mais sans barbe incendient une grande maison pour se divertir. Deux jeunes sœurs en réchappent de justesse, le visage brûlé, mais leur frère périt dans les flammes. Elles rejoignent la troupe d’Olaf en se disant qu’il serait plus accepté là qu’ailleurs de se poudrer le visage pour masquer leurs cicatrices.

  • Mars 1968 : Béatrice et la troupe d’Olaf montent la pièce codée The World is Quiet Here, de Linda Rhaldeen au Ned H. Rirger Theater. Les femmes poudrées jouent les Défenseuses de la Liberté. Le rôle principal requiert de savoir siffler la 14e symphonie de Mozart et la pièce s’ouvre sur « Let the Bell Ring », annonçant l’emploi du code Sebald. Ils partent en tournée deux semaines à Morfonds/Tedious et La Falotte/Paltryville. Le soir du retour de la troupe en Ville, devant une racinette, Lemony (17 ans) demande Béatrice (16 ans) en fiançailles. Elle accepte.
  • Lundi 18 mars 1968 : Lemony écrit un courrier au professeur Charley Patton au sujet de Little Snicket Lad.
  • Mercredi 20 mars 1968 : Mais ce moment de félicité ne devait pas durer. Prévoyant que sa couverture ne tiendrait plus longtemps désormais, Olaf prend les devants et modifie le casting (il remplace Béatrice par Esmé et inversement) et la pièce (My Silence Knot devient Dernier avertissement à ceux qui me barrent la route).
  • Jeudi 21 mars 1968 : Oubliant toute prudence et n'écoutant que son cœur et sa colère, Lemony dénonce Olaf ouvertement dans sa critique, prenant le risque de faire tomber l’investigation de Béatrice et de la mettre en danger. Il est mouillé jusqu’au cou dans l’affaire, accusé par les espions de l'autre bord travaillant au Petit Pointilleux d’être membre d’une société secrète de pyromanes. Cet article provoque son renvoi immédiat du journal et la rubrique théâtrale laisse le champ libre à la si redoutée chronique de Géraldine Julienne sur les sociétés secrètes, qui obligera VFD à changer de locaux plus régulièrement.
  • Widdershins/Virlevent (32 ans) en avertit Béatrice en lui montrant l’article du journal notifiant son renvoi, et celle-ci, face aux conséquences à court et à long terme de ce revirement de situation, préfère rompre ses fiançailles en envoyant à Lemony une lettre de 200 pages par pigeon voyageur lui expliquant pourquoi leur vie commune serait extrêmement compliquée. Dans sa réponse pleine de tristesse, il la met discrètement en garde contre Olaf et Esmé.
  • La même année, lors d’une réunion VFD (qui ont lieu toutes les douze semaines, donc 4 fois par an), Olaf et Esmé se dévoilent comme traîtres. Kit (17 ans) comprend qu’Olaf lui ment depuis des années et lorsque dans sa fuite il tente de l’embrasser pour lui dire adieu, elle se détourne de lui mais le laisse échapper tandis qu’il lui promet qu’il l’embrassera une dernière fois.
  • Connaissant son frère et redoutant d’avoir à s’opposer à lui, Ike (41 ans) quitte VFD après dix ans de patrouille en mer, et emmène Josephine/Agrippine vivre dans une maison qu’il construit au-dessus du lac qu’ils refusent de quitter. Ils vivent ensemble et perdent peu à peu contact avec leurs anciens amis. Widdershins/Virlevent (33 ans) devient capitaine du Queequeg.

  • 1969 : Jacques (19 ans) devient capitaine du Prospero. Son ami Larry (19 ans), embauché comme serveur au Clown Anxieux pour assurer la liaison avec Port-Damoclès, invente un code de reconnaissance entre serveurs et clients alliés : les serveurs VFD diront « I didn’t realize it was a sad occasion » et les clients VFD répondront « A good meal can cheer one up considerably ». Bertrand et le père Quagmire/Beauxdraps ont plus tard pris l’habitude d’user de cette phrase en dehors du code. Olaf ignore ce code pour avoir quitté VFD trop tôt, c’est pourquoi il ne réagit pas dans le tome III. Le restaurant est décoré de clowns en plastique.
  • La même année, Olaf (21 ans), œuvrant désormais ouvertement pour l’autre bord du schisme, incendie la maison d’Ishmael (46 ans) après l’avoir enfermé dans une cage. Ishmael parvient à s’enfuir, et Olaf lui crie qu’il finira par triompher. Grâce à l’incompétence des journalistes du Petit Pointilleux menés par Géraldine Julienne, ce crime s’ajoute à la longue liste de méfaits imputés à Lemony (18 ans). Ce dernier commence à éviter d’être pris en photo et est obligé de déguiser son identité pour fuir les recherches. Ishmael arrive à Port-Damoclès, discute de son astuce pour déceler le poison dans le thé avec Larry, serveur du Clown Anxieux, qui en parlera à Jacques, qui en parlera à Lemony. Ishmael se fait embaucher comme second sur un sous-marin (peut-être le futur Carmelita).
  • La même année, Béatrice (17 ans) et Lemony sont chargés de faire passer le sucrier au violoniste d’ambiance d’un restaurant. B. provoque une panne de courant et glisse l’objet dans le violon. Lemony devait apporter une lampe-torche mais l’a oubliée (il s'en mordra longtemps les doigts). Dans le noir, ils cherchent la sortie à tâtons. Lemony parvient à s’échapper et attend Béatrice dehors, mais celle-ci a percuté Bertrand Baudelaire (18 ans), jeune héritier d’une immense fortune, et tous deux discutent longuement. Elle finit par lui proposer de rejoindre VFD. Orphelin majeur et riche, il est recruté rapidement. Depuis la disparition de la fortune des premières familles, VFD est effectivement en permanence à la recherche de fonds. Bertrand est propriétaire d’une grande demeure, et quelqu’un a l’idée de construire un tunnel d’évacuation en cas de feu, menant à l’ancien QG du 667 Dark Avenue. Kit prend une photo de Béatrice, Bertrand, Jacques et Lemony devant le bâtiment après la construction du tunnel.

  • 1970 : Activement recherché par les autorités, Lemony (19 ans) fuit sur le Prospero depuis Port-Damoclès grâce à Jacques et Larry. Pour d’évidentes raisons de sécurité, il a désormais interdiction formelle de recontacter Béatrice, qui poursuit ses missions en compagnie de Bertrand.

  • 1971 : Les frères Dénouement héritent de l’hôtel et deviennent propriétaires à parts égales. Malheureusement, le schisme a déjà divisé leurs opinions. Aucun d’eux ne souhaitant vendre sa part aux autres, ils sont contraints de travailler ensemble à faire tourner l’hôtel, en accueillant chaque client avec la même déférence. Ils modernisent le mobilier, refont la façade et les boiseries intérieures grâce au partenariat de l'organisation avec la scierie Fleurbon-Laubaine, et font creuser l’étang. Dewey commence son catalogue secret avec le soutien des VFD.

  • Février 1972 : Naissance de Fiona. Son père disparaît (« moved away ») et sa mère se marie avec Widdershins/Virlevent (37 ans), volontaire engagé dans le programme Volontary Fish Domestication (Vaste Domestication des Clupéidés). Widdershins/Virlevent, sa femme et son beau-fils Fernald (12 ans) élèvent ensemble des saumons détecteurs de fumée pour lutter contre les feux de forêts.
  • Juin 1972 : Ike (45 ans) pique-nique avec Josephine/Agrippine au bord du lac Chaudelarmes. Il se fait dévorer par les sangsues, et Josephine/Agrippine prend le lac en terreur. Elle vit de plus en plus recluse et sa vie solitaire encourage le développement de ses peurs irrationnelles.

  • Jeudi 12 juillet 1973 : Incendie des archives militaires de Saint Louis (Missouri), dans lequel dix-sept millions de documents disparaissent. Paraît un article du Petit Pointilleux annonçant par erreur ou par calcul la mort de Lemony. Ce dernier assiste alors à ses propres funérailles mais préfère passer pour mort qu’attirer à nouveau l’attention des autorités sur lui, quitte à perdre définitivement contact avec ses proches.
  • La même année, Béatrice, persuadée de la mort de Lemony, épouse Bertrand, et ils partent en croisière pour leur voyage de noces. Mais le bateau coule dans une tempête, et tout le monde les croit morts. Echoués en réalité sur l’Île, ils se gardent bien de revenir, estimant avoir assez souffert des turbulences du monde. Devenus facilitateurs de l’Île, Bertrand fait installer le périscope dans le pommier, Béatrice fait construire un système de filtration d’eau, et tous deux commencent à rassembler une bibliothèque avec les livres échoués. Ils rencontrent la Vipère Ink, et trouvent le moyen de greffer du raifort à un vieux pommier afin qu’il donne des pommes amères capables de protéger les îliens du poison de la fausse golmote médusoïde. Ils conçoivent un bébé et envisagent de l’appeler Lemony en hommage à leur ami qu’ils croient mort.

  • Jeudi 3 Janvier 1974, Lemony reçoit un message codé en saucisses de la part d’un serveur, mais il comprend mal (croyant que le R était un K) ; et cela conduit à la destruction d’un sous-marin très important (probablement celui en forme de pieuvre, le futur Carmelita). Ishmael (50 ans) échoue alors sur l’île. Les Baudelaire avaient à ce moment le projet de creuser jusqu’à l’Aquacentre Anwhistle, à quelques miles de l’île, qui servait aussi de centre de rhétorique, Gregor étant spécialiste de la question en plus du reste, afin de ramener les documents échoués jusqu’au catalogue de Dewey. Mais cette démarche qui relierait l’Île au reste du monde provoque un schisme parmi les habitants de l’île. Ceux qui veulent continuer de vivre loin de la traîtrise du monde, menés par Ishmael, gagnent et chassent les autres, menés par les Baudelaire, qui partent un matin en emportant quelques livres, dans le petit bateau de pêche qu’a construit Bertrand. Ishmael devient le facilitateur.
  • Jeudi 10 janvier 1974 : Béatrice et Bertrand reviennent vivre dans la demeure Baudelaire, à Chicago, et la nouvelle de leur retour se répand rapidement parmi les volontaires et leurs ennemis. Ils reçoivent un télégramme de Lemony à la fin de l’été, le premier signe de vie de sa part depuis cinq ans. Il veut les prévenir des intentions belliqueuses de Gregor, qui a mis au point son champignon tueur. La rumeur selon laquelle il est toujours vivant se répand parmi les volontaires.
  • Mercredi 23 janvier 1974 : Naissance de Violette Baudelaire.
  • La même année, devant le risque apporté par les recherches de Gregor (47 ans) sur la fausse golmote médusoïde, VFD, sur les conseils des parents Baudelaire qui ont trouvé le remède au poison, fait construire Opportune Odors, l’usine de raifort de Lousy Lane/Route des Pouillasses, grâce au bois de la scierie Fleurbon-Laubaine, qui doit livrer la commande en pleine nuit. C’est la dernière grosse commande de la scierie, et la dernière fois qu’elle est officiellement en contact avec VFD. Depuis, plus personne n’a frappé à la porte du dortoir jusqu’au tome IV.
  • La même année, Kit (24 ans) et Widdershins/Virlevent démontent la grande rampe du QG des monts Mainmorte pour l’utiliser dans la remise en état du Quequeg. A la fin des travaux auxquels K. participe, elle prend en photo la famille Widdershins/Virlevent. Widdershins/Virlevent a 39 ans, sa femme 37, Fernald 14 ans et Fiona 2. Mme Widdershins/Virlevent possède une bague avec un rubis.
  • La même année, incendie des archives du Petit Pointilleux, entreposées dans de grosses tours à La Falotte-sur-Rabougre. Kit écrit à la ferme laitière pour leur annoncer la nouvelle ; elle ignore encore que Lemony est vivant.

  • 1975 : Naissance des triplés Isadora, Duncan et Quigley Quagmire/Beauxdraps.
  • Béatrice et Bertrand chantent The World is Quiet Here à Violette.

  • 13 janvier 1976 : Naissance de Klaus Baudelaire.
  • La même année, Justice Strauss devient Juge.
  • La même année, les serveurs du Café Salmonella, acquis à l’autre bord du schisme, capturent les saumons élevés par les Widdershins/Virlevent et les servent à manger dans leur restaurant. Olaf en profite pour rendre une visite inopinée à la famille Widdershins/Virlevent afin de leur proposer de rejoindre son camp. Il tente alors de glisser des punaises dans le berceau de Fiona. Devant le refus catégorique du capitaine du sous-marin Olaf l’insulte ; cependant son discours provoque quelque chose chez Fernald (16 ans), qui devient de plus en plus critique à l’égard de son beau-père.

  • 1978 : Gustav Sebald (30 ans) commence à travailler auprès de Monty comme assistant de laboratoire, en plus de son métier de réalisateur de films codés. Il serait surprenant que Monty n’ait jamais appris le code Sebald à son contact.

  • 1979 : Kit (29 ans) apprend par Widdershins/Virlevent que Gregor (52 ans) prévoit d’utiliser la fausse golmote médusoïde comme arme et tente de l’y faire renoncer dans une lettre, qu’il ne lira pas.
  • Bruce Adams, membre influent de la Société d’Herpétologie, est nommé Chef des Scouts des neiges. Pour de multiples raisons, il devient alors de plus en plus compliqué pour Prufrock de dissimuler les situations irrégulières de ses élèves et VFD encourage les parents (Baudelaire, Quagmire/Beauxdraps…) à faire l’école à la maison. Le collège continue de fonctionner un peu au ralenti, mais de nombreuses salles ne sont plus utilisées et le personnel pédagogique est réduit à trois membres.
  • La même année, Violette (5 ans) remporte son premier concours d’invention avec un rouleau à pâtisserie automatique.

  • 1980 : La mère de Fiona et Fernald meurt mystérieusement. Widdershins/Virlevent évoque un accident avec un lamantin, mais il est fort probable que ce soit un mensonge. Jacques Snicket (30 ans) quitte le Prospero et la remplace aux cuisines du Queequeg.
  • Souhaitant mettre définitivement un terme aux projets de Gregor, Widdershins/Virlevent (45 ans) organise secrètement l’incendie de l’Aquacentre, aidé par Fernald (20 ans). Mais les choses ne se passe pas comme prévues, et Widdershins/Virlevent abandonne Fernald (« celui qui hésite est perdu ») qui se trouve piégé par le feu et perd ses deux mains. Lorsqu’il retourne seul à bord du Queequeg, Widdershins/Virlevent raconte à son second Jacques Snicket une toute autre version des faits, accusant Fernald de l’incendie. Pour faire passer l’information aux autres volontaires, Jacques publie alors l’histoire dans le Petit Pointilleux sous le titre « Verifing Fernald’s Defection ». Gregor (53 ans) meurt dans l’incendie, mais Fernald parvient à s’échapper, plein de rancœur.
  • La même année, il vient se faire embaucher dans la troupe d’Olaf (30 ans), qui lui offre ses crochets.

  • 1982 : Un bal masqué est organisé chez Ramona, la duchesse de Winnipeg. Cela fait alors 15 ans que Lemony (31 ans) et Béatrice (29 ans) ne se sont pas revus. Béatrice, déguisée en libellule (avec un masque vert à paillettes, qui se retrouvera sur l’île des années plus tard, et de grandes ailes argentées), seule dans la véranda, est rejointe par Lemony, déguisé en matador (avec une cape de soie rouge et un mince masque noir). Poursuivi par les gardes du palais déguisés en scorpions, il s’échappe et lui crie en partant qu’Olaf(?). Mais un incendie se déclare, et Lemony doit fuir la police qui tire au pistolet. Au buffet, on pouvait goûter un granité à l’orange et des bâtons de céleri à tremper dans de la sauce au palourdes.
  • Peu de temps après cette soirée, quelqu’un tentera de recontacter Lemony en se faisant passer pour la duchesse.
  • Lemony fuit et se fait embaucher comme cuistot à bord du Queequeg en remplacement de son frère.
  • La même année, Thursday (32 ans) et Miranda Caliban (30 ans) partent en croisière et font naufrage. Naissance de Friday. Suite à un schisme (pratiquement le même que quelques années plus tôt et que quelques années plus tard) ayant divisé les habitants de l’île et notamment le couple, Thursday accompagné de quelques amis revient au monde, mais sa femme Miranda reste sur l’Île avec sa fille. Suivant la suggestion d’Ishmael, Miranda racontera à Friday que son père s’est fait dévorer par un lamantin pendant la tempête (même histoire servie à Fiona par Widdershins/Virlevent => lien ?).

  • 1983 : Chaque été, les volontaires ont un grand roman à lire. Cette année-là, Béatrice (31 ans) doit lire Anna Karénine. Béatrice le lit avec Klaus (7 ans) sur les genoux. Au même moment, Violette (8 ans) étudie la thermodynamique et construit un hélicoptère miniature avec Bertrand (35 ans). La femme à cheveux mais sans barbe demande aux scélérats de se tenir informés des titres des romans pour être capables d’ouvrir les verrous culturels mais Esmé ne prend pas la peine de lire Tolstoï.
  • La même année, la famille Baudelaire va passer un week-end au vignoble VFD. Pour y aller, il faut changer de train, et les enfants perdent leurs parents à la gare. Ils les cherchent longtemps et les parents leur disent de rester au même endroit la prochaine fois.
  • Klaus et Violette se disputent pour savoir qui doit sortir les poubelles ; ils se font la tête toute la journée et le soir sont envoyés au lit privés de dessert. Violette travaille sur une invention pour que les ordures se sortent toutes seules et sa mère lui amène une tasse de thé à l’anis étoilé.

  • Vendredi 13 janvier 1984 : Pour ses huit ans, Klaus reçoit de la part de sa sœur aînée un recueil de poésie finnoise. Dans les jours qui suivent, Violette invente un nouveau type de taille-crayon.
  • La même année, lors d’un pluvieux après-midi, Klaus s’amuse à mesurer la largeur de toutes les portes de la maison.
  • La famille Baudelaire se rend à la foire du comté pour voir le cochon de « l’oncle Elwyn », et les deux enfants (10 et 8 ans) sont épatés par le concours de la plus grosse lasagne, cuisinée par onze nonnes.
  • La même année, les parents Quagmire/Beauxdraps (36 ans) prennent l’habitude d’emmener leurs enfants (9 ans) à des concerts de musique classique. Entraînés comme les Baudelaire à développer auprès de leurs parents leurs talents respectifs, Isadora prenait des cours de poésie et Quigley de cartographie.

  • Vendredi 23 janvier 1987 : Ben, un ami de Violette, lui offre les plans d’un ascenseur.
  • Quand Béatrice (34 ans) est enceinte de Sunny, elle passe ses journées allongée sur le plus grand canapé de la bibliothèque, et Bertrand (39 ans) lui apporte de la limonade, des toasts de pain de seigle, et lui passe au phonographe ses airs de musique préférés.
  • Mardi 10 novembre 1987 : Naissance de Sunny/Prunille. Ses parents font promettre à Violette (13 ans) de toujours veiller sur son frère et sa sœur.
  • Quelques semaines plus tard, les parents Baudelaire avaient une chose importante à faire à la banque. Ils emmènent les enfants, Bertrand les garde pendant que Béatrice se précipite à l’intérieur pour récupérer un rapport météorologique et une carte maritime qu’elle étudiera le soir même à la chandelle pour découvrir que la situation était pire que ce qu’elle croyait. Cet automne est particulièrement chaud ; Prunille souffre de la chaleur et commence à pleurer ; pour la calmer, Bertrand lui fait tremper les pieds dans l’eau, et elle prend son premier bain dans la Fontaine de la Finance Victorieuse. Finalement, toute la famille joue dans la fontaine en riant.

  • Un après-midi, Klaus et Béatrice vont pêcher sur le lac, et s’ennuient.
  • Un jour, les parents Baudelaire emmènent leurs enfants pique-niquer près de la Rivière Rutabaga, et Bertrand oublie les couverts. L’après-midi, lui et Violette vont pêcher et Klaus et Béatrice cueillir des mûres, pendant que Sunny mord des cailloux.
  • Un après-midi pluvieux, les trois enfants s’amusent à se vernir les doigts de pieds en rouge, et Violette en renverse un peu sur une chaise jaune ; la tâche n’est jamais vraiment partie.
  • Un soir, Klaus monte sur une chaise pour attraper un gros atlas en haut d’une étagère, et laisse le livre près de la fenêtre ouverte que lui et Violette avaient oublié de refermer. Il pleut dans la nuit et l’atlas est abîmé ; Béatrice dit qu’il était irremplaçable et elle et Bertrand grondent les enfants. Mais Klaus pense qu'ils étaient en colère parce qu'il était monté à une étagère interdite où se trouvaient d'autres livres VFD.
  • La famille Baudelaire participe à un pique-nique sicilien ; les enfants goûtent le prosciutto.
  • Les parents Baudelaire ont l’habitude de jouer au backgammon. Quand Béatrice gagne elle se jette sur Bertrand pour le chatouiller et les enfants viennent en renfort.
  • Un jour, les parents Baudelaire participent au 16e Run-a-Thon annuel et sont si fatigués que Bertrand prépare le dîner (une salade) assis par terre dans la cuisine.
  • Un jour, les parents Baudelaire emmènent leurs enfants au cirque, et la famille voit un spectacle d’acrobates.
  • Un jour qu’il cherchait un coupe-papier pour ouvrir une lettre, Klaus trouve dans le bureau de son père une boîte de Verdant Flammable Devices.

  • Mercredi 13 janvier 1988 : Pour les 12 ans de Klaus, les parents Baudelaire font un pudding au pain perdu.

  • Samedi 16 janvier 1988 : représentation de La Forza del Destino au Civic Opera House de Chicago. Les VDC nobles organisent le meurtre des parents d’Olaf. Les parents Baudelaire prennent un taxi ce soir-là (c’est probablement Kit), et Béatrice porte un châle rouge avec de longues plumes aux franges. Pendant l’entracte, au bar de l’opéra, Kit fait passer à Béatrice une boîte de fléchettes empoisonnées ; cette dernière en profite pour acheter l’affiche du spectacle. Elle représentait un pistolet et la fumée qui s’élevait de la bouche du canon formait le titre. Lemony, incognito, jouait de l’accordéon dans l’orchestre et se fait virer à l’entracte ; alors qu’il sort en courant avant qu’on le voie, il se demande si c’est son destin de toujours s’enfuir. Esmé poursuit Kit. Les Baudelaire lancent les fléchettes en direction des parents d’Olaf une fois le noir revenu dans la salle et repartent. Lorsque Bertrand et Béatrice reviennent à la maison, en avance, les trois enfants ne sont pas encore couchés et Bertrand leur dit comme excuse qu’il n’y a pas de pire son au monde que celui produit par quelqu’un qui ne sait pas jouer du violon mais qui insiste pour en jouer quand même. Béatrice conserve l’affiche pour se souvenir de ce soir-là.
  • Lundi 18 janvier 1988, le critique de musique John von Rhein écrit dans le Chicago Tribune que la représentation a duré quatre heures.

  • Mardi 26 janvier 1988 : Anniversaire de Béatrice (35 ans). Bertrand et les trois enfants se lèvent tôt pour lui faire un gâteau pendant qu’elle fait la grasse matinée. C’est à la fois le jour du premier mot de Sunny (« bite » en anglais, évidemment, je vois vous venir) et la première fois qu’elle mord de façon utile, là une boîte de lait concentré.

  • Une horrible femme se fait embaucher comme cuistot sur le Queequeg en remplacement de Lemony, mais c’est une espionne. Lemony part travailler chez une modiste.
  • Béatrice est toujours comédienne, et joue dans une pièce dans laquelle se déroule un meurtre. Elle apprend alors à Violette à maquiller des cicatrices.

  • Lundi 25 avril 1988 : Isadora, Duncan et Quigley Quagmire sont inscrits comme élèves à Prufrock. Leurs parents sont victimes de chantage de la part d’Esmé. Elle parvient à leur faire signer un testament lui donnant en charge leur fortune s’il devait leur arriver quelque chose.

  • Un jour d’été, les enfants tiennent un stand de limonade devant la maison.
  • Un week-end, les parents Baudelaire emmènent leurs enfants à l’Hôtel Préludio, où l’on sert à Prunille des carottes pour le petit déjeuner. L’Hôtel est toujours debout, et abrite une salle de bal avec ses célèbres lustres en forme de méduses qui montent et descendent au rythme de la musique, une piscine extérieure dans laquelle Sunny a appris à faire des bulles, et une librairie dans le hall, spécialisée dans les auteurs américains de l’école réaliste. Au petit-déjeuner, Béatrice fait des tours de magie avec les ronds de serviettes et dans l’après-midi, Bertrand apprend aux enfants la blague des boutons d’ascenseur, avec Eleanora Poe pour victime.

  • A la fin de l’été 1988, le propriétaire du 667 boulevard Noir (ancien QG VDC, à l’abandon mais toujours relié à la demeure Baudelaire) ou meurt ou disparaît. Jacques Snicket (38 ans) presse son ami de longue date Jérôme Squalor de l’acheter, sans pouvoir lui en donner les vraies raisons. Esmé se renseigne sur Jérôme auprès de Géraldine Julienne. La lettre dans laquelle Jacques prévient Jérôme des intentions d’Esmé est interceptée par celle-ci. Esmé et Jérôme se marient relativement vite, Jérôme ne souhaitant pas contrarier Esmé ; ni les Snicket ni les Baudelaire ne viennent au mariage. Esmé fait condamner les ascenseurs et entre en possession de la clé de la trappe. Il y a 71 chambres et 612 horloges.
  • Olaf profite de l'accès au souterrain pour surveiller la maison Baudelaire.

  • Vendredi 30 septembre 1988, en début de matinée, les parents Baudelaire envoient leurs enfants se promener sur Briny Beach, et reçoivent la visite de Nero, afin d’arranger l’inscription des enfants à Prufrock. Les Baudelaire redoutant des représailles de la part d’Olaf pour le meurtre de ses parents, il semble en effet plus prudent désormais d’envoyer vivre les enfants au pensionnat ; mais le directeur-adjoint n’utilise pas de dessous de verre, comme on le verra dans le tome XII, et les Baudelaire hésitent. En début d’après-midi, Nero parti, Béatrice, qui avait repéré Olaf les jours précédents, se demande où il est. Olaf (40 ans) allume l’incendie Baudelaire. Il y a plusieurs départs de feu simultanés, et en repartant par le passage secret menant au 667 d’où il était venu, Olaf ferme la trappe à clé derrière lui, empêchant toute fuite de ce côté. Bertrand meurt dans l’incendie, et peut-être Béatrice. Arthur Poe, exécuteur testamentaire des Baudelaire, prévenu par les autorités, va annoncer la nouvelle aux enfants, les emmène sur les décombres fumants de leur maison, et les héberge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 6:49

Quel travail ! J'adore waw Bravo, c'est géant ! J'ai hâte de tout lire !

En revanche ce qui me chiffonne de prime abord est que tu places la série fort tôt dans le XXième siècle en te basant sur les références littéraires/sociales/culturelles. Le problème c'est que celles-ci sont justement beaucoup plus contemporaines, parfois...

Tiens, dans le Tome XI des DAOB, la bibliothèque du sous-marin contient un ouvrage de Daphne Gottlieb... Comme la meuf a publié son premier bouquin en 1999, les DAOB ne peuvent alors pas vraiment se passer sur l'année 1988-1989. tire la langue Il y a d'autres exemples de ce genre, je parie ; même dans les FBQ, certaines allusions sont largement plus récentes.

Sinon, c'est super pour ton mémoire ! Mais il faut dire que Snicket/Handler laisse son récit dans une temporalité délibérément vague. Il n'est censé d'être d'aucune époque, de la même façon que l'intrigue ne se déroule dans aucun pays ou ville particulière. Cela est censé participer à la tonalité absurde de la chose et renforcer l'avancement technologique mal défini. La priorité de Handler, comme il l'avait précisé dans un entretien de je ne sais plus quand, demeurait de créer un univers où l'écrit et la littérature demeuraient les médias principaux : pas d'Internet, peu de téléphone. Mais il ne voulait pas faire de roman historique non plus, d'où cet univers totalement anachronique.

EDIT : Je survole la chronologie mais je remarque un truc bizarre... La demeure Beauxdraps brûle bien après la demeure Baudelaire, non ? Quigley se retrouve coincé dans l'incendie mais s'échappe grâce au passage secret qui mène à la demeure de Montgomery... Lorsqu'il arrive, le laboratoire n'a ni pensionnaire ni proprio et Jacques vient peu après s'enquérir du sort des Baudelaire à Port-Damoclès. Donc l'incendie Beauxdraps s'est déroulé peu ou prou après le tome II des DAOB.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 9:51

Haha, j'attendais ta critique avec impatience :p et je ne suis pas déçu ! Oeil de lynx, va.

Oui, la référence à Daphné Gottlieb est la plus grosse contradiction à cette théorie, du moins si l'on considère que Snicket est un narrateur parfaitement fiable. Or on a vu, notamment dans ATWQ, que ce n'était pas le cas : il cache sciemment des choses au lecteur, ment parfois, et on peut s'interroger sur de nombreux aspects de l'intrigue : comment connaît-il les dialogues entre les personnages s'il n'était pas là lui-même ? Il est obligé d'inventer...et ma théorie pourrait tenir si on se dit que quand il écrit l'histoire une dizaine d'années plus tard, il a justement lu le recueil de poésie de Gottlieb que lui a prêté Handler (haha) et qu'il s'est dit, tiens, je vais la mettre exprès là pour lui faire un peu de pub ou peut-être que ça va bien embêter quelqu'un qui voudrait faire une chronologie mouhahahaha (je le crois capable d'une telle vilennie). On note que la référence disparaît dans la version française, au profit d'autres poètes, tous disparus (mais sans doute que ça compte pas vraiment, sigh).

Sinon, je me suis dit que les Beauxdraps (j'aime bien leur nom français) pouvaient être inscrits à Prufrock comme demi-pensionnaires quelques mois avant l'incendie...histoire d'en être à leur 2e trimestre quand les Baudelaire arrivent. Lors de l'incendie Beauxdraps, vers le tome 2 comme tu l'as si bien souligné, Isadora et Duncan sont donc envoyés au pensionnat de l'institut mais comme leurs parents n'ont pas signé le papier pour le super appartement, ils dorment dans la bicoque.

Et j'ai ri pour chauve-foufoune. Je m'y attendais tellement pas. Mais une bonne âme m'a expliqué ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fazz
Vendeur de bananes


Nombre de messages : 6517
Réputation : 424
Points : 15477
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 11:29

Ok, donc, je vais m'évanouir. Dear Lord
Quel travail de titan. Shocked Bravo et surtout merci !
En revanche, vu que je viens de passer 12h dans la nuit à faire de la relecture, je ne vais pas me lancer dedans tout de suite. Mr. Green Mais je garde ça sous le coude. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 12:35

Bon bah puisque tu accueilles la critique avec bienveillance, je vais m'étendre un peu ! tire la langue Je suis au boulot, là, aussi je ferai ça en plusieurs messages.

En fait je ne sais pas très précisément ce que tu essayes de faire avec cette chronologie... Tu y mélanges le canon et le fanon au point qu'on s'y perd. C'est dommage, parce que vu le soin maniaque avec lequel tu as comptabilisé 99% des mentions d'évènements passés dans les DAOB, il y a vraiment moyen de transformer ça en un document semi-canonique pouvant vraiment servir à tout le monde. waw Tes parallèles historiques sur VFD sont vachement intéressants mais ça reste fanonique. Rien qu'en ne gardant que le canon, le document resterait déjà très, très long et complexe.

Détective Dénouement a écrit:
Oui, la référence à Daphné Gottlieb est la plus grosse contradiction à cette théorie, du moins si l'on considère que Snicket est un narrateur parfaitement fiable. Or on a vu, notamment dans ATWQ, que ce n'était pas le cas : il cache sciemment des choses au lecteur, ment parfois, et on peut s'interroger sur de nombreux aspects de l'intrigue : comment connaît-il les dialogues entre les personnages s'il n'était pas là lui-même ?

J'ai exactement le même problème ici... Que Snicket soit un narrateur non-fiable, soit. Mais si tu commences à douter totalement de la véracité d'un évènement, tu dois aussi douter de tous les évènements équivalents ! Et dans ce cas faire la moindre chronologie devient impossible/futile. 99,99% de l'histoire est racontée du point de vue de Lemony donc, faute de mieux, on est obligé de lui faire un minimum confiance. De plus l'expérience montre que lorsque Lemony ment c'est surtout par délire d'interprétation (il est orienté dans ses descriptions) ou par omission ("je ne dis pas que je suis l'homme à la cigarette mais je ne dis pas non plus que je ne le suis pas").

Bref, il faut vraiment choisir ; j'ai l'impression que tu discrimines le canon du non-canon assez arbitrairement, et, vu ton sérieux avéré dans ces recherches, ce n'est pas (pour moi) la chose la plus intéressante à faire.

Détective Dénouement a écrit:
Il est obligé d'inventer...et ma théorie pourrait tenir si on se dit que quand il écrit l'histoire une dizaine d'années plus tard, il a justement lu le recueil de poésie de Gottlieb que lui a prêté Handler (haha) et qu'il s'est dit, tiens, je vais la mettre exprès là pour lui faire un peu de pub ou peut-être que ça va bien embêter quelqu'un qui voudrait faire une chronologie mouhahahaha (je le crois capable d'une telle vilennie).

Là encore on vire à la Fanfic... L'intérêt d'une chronologie ce serait plutôt de faire rentrer un maximum d'évènements canoniques possibles. Pas d'en évincer parce que ça ne "colle" pas à la période souhaitée. Je sais bien que j'agis un peu en hôpital face à ta charité puisque nombre de mes théories (notamment sur Snicket Sleuth) présupposent une certaine non-fiabilité du narrateur... mais ça reste circonscrit à des théories particulières, pas à la chronologie générale. Certaines circonvulotions sont nécessaires pour faire tenir certains indices contradictoires laissés par le narrateur, mais là encore, c'est dans l'optique d'intégrer un maximum de passages à la fois.

Détective Dénouement a écrit:

On note que la référence disparaît dans la version française, au profit d'autres poètes, tous disparus (mais sans doute que ça compte pas vraiment, sigh).

Que c'est diplomatiquement tourné concernant la si populaire RMV ! Laughing

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 13:08

Je sais bien que cette chronologie est un peu déconcertante...Incertain  En fait, à la base, j'avais envie de dater les Beatrice Letters. Pure vanité de ma part, je le confesse. Et puis je me suis pris au jeu, et j'ai trouvé cette représentation de La Forza del Destino en 1988, dont j'ai un enregistrement audio, et ces incendies mystérieux dont l'origine n'a toujours pas élé élucidée (celui des archives de St-Louis, et de l'école de Cleveland Hill, dont il existe des photos où l'on voit l'équipe de VFD luttant contre les flammes).
Tu as parfaitement raison quand tu dis que je plie les événements pour qu'ils rentrent dans ma chronologie tire la langue  c'est pour ça que ça reste une simple tentative, parfaitement discutable. Pourtant, je souhaitais trouver des réponses, et si j'en ai forcé quelques unes en prenant des faits historiques obscurs comme base, je ne pense pas avoir échoué de beaucoup Neutre  Le titre de duchesse de Winnipeg,  les premiers temps de l'organisation et les différents schismes, l'incendie de l'Aquacentre, l'absence du principal de Prufrock, la présence d'Olaf parmi les VFD après le schisme, l'histoire de la lampe-torche oubliée, le bal masqué...
Alors je ne dirais pas que ce petit travail est canonique, pas du tout. Il est beaucoup trop empreint de moi, et de ce que j'ai pu lire ici ou ailleurs. Par contre, que ça puisse servir à tout le monde, je n'en doute pas lol !

"Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry. Mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?" Fou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 14:23

D'accord envers tes remarques. Clin d'oeil

JKR a écrit:
Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry. Mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

"I never liked that kind of book," I replied. "There's always a wizard who's very powerful but not very helpful."

Je reviendrai sur les détails plus techniques un peu plus tard.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Elrond Smith
Avatar


Nombre de messages : 41154
Age : 27
Ennuyeux Endroits : Spirit World.
Réputation : 5927
Points : 43537
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 15:34

Travail extrêmement passionnant ! Prosterne Dear Lord Prosterne 2

_________________
Humanity's children are returning home. Today.




Some friendships are so strong, they can even transcend lifetimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marv
Lustreur de vaisselle


Nombre de messages : 7158
Réputation : 212
Points : 13327
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 15:55

Comme je te l'ai déjà dit, ton travail se trouve certes entre théorie et fanfic, mais ça reste terriblement divertissant. Clin d'oeil
L'univers anachronique de Snicket fait qu'une chronologie 100% satisfaisante est tout bonnement impossible. Mais tu as l'avantage d'être têtu, il n'y a donc que toi pour s'atteler à cette tâche dantesque, pour notre plaisir à tous.
Un grand merci, Détective ! rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 17:16

Détective Dénouement a écrit:

[*]1927 : Naissance d’Ike et Gregor Anwhistle, de l’homme à barbe et de la femme à cheveux.
[*]1948 : Naissance d’Olaf, de Bertrand Baudelaire, de Gustave Sebald, de Larry et des parents Quagmire/Beauxdraps.
[*]1950 : Naissance de Jacques et Kit Snicket, de Ramona (fille de Rouge, duchesse de Winnipeg), de Sally Sebald, de Jérôme Squalor, d’Esmé, des frères Ernest, Frank et Dewey Dénouement, et des triplés Monday, Tuesday et Thursday Caliban.



C'est grave large, comme écart... Le tome 3 des FBQ implique que Josephine/Agrippine et Lemony sont de la même génération : ils ont grosso-merdo le même âge et font leur apprentissage au même moment. Là, elle pourrait être sa mère !

Détective Dénouement a écrit:

[*]1957 : Lemony Snicket (6 ans) est emmené neuf jours dans la forêt pour y apprendre à tirer à l’arc.
La même année, Widdershins/Virlevent (23 ans) commence à naviguer à bord du Queequeg, sous les ordres d’Ike Anwhistle (31 ans).

Même remarque générationelle pour Widdershins/Virlevent et Lemony (voir le tome 2 des FBQ).

Ah, et tu aurais pu mettre la naissance d'Hector dans la chronologie, aussi ! Il a un an de moins que Lemony, ou peu s'en faut.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Mer 2 Mar - 21:47

Détective Dénouement a écrit:
1930 : Naissance de Josephine/Agrippine.
1950 : Ishmael (âgé de 27 ans) commence à enseigner la chimie à Prufrock. Parmi ses élèves se trouve une jeune fille qui échappe régulièrement au poison dissous dans son thé par sa tutrice en versant sa tasse dans une plante en pot. Suite à cette histoire, Ishmael n’a plus jamais mis de sucre dans son thé et encourage tout le monde à faire pareil, afin d’être sûr de pouvoir déceler le poison, que le goût du sucre masquerait.
Attention : l'élève d'Ishmaël n'est autre que la belle-mère de Joséphine/Agrippine ! Ces deux évènements ne sont pas dans le bon ordre, du coup.

Détective Dénouement a écrit:
1957 : Lemony Snicket (6 ans) est emmené neuf jours dans la forêt pour y apprendre à tirer à l’arc.
La même année, Widdershins/Virlevent (23 ans) commence à naviguer à bord du Queequeg, sous les ordres d’Ike Anwhistle (31 ans). Son épouse Josephine/Agrippine (30 ans), qui a rejoint VFD par son mariage mais sans avoir suivi toute la formation (elle ignorera toujours le pseudonyme du capitaine du Prospero), fait également partie de l’équipage.
Josephine/Agrippine n'a pas rejoint VDC du fait de son mariage... On la voit ado/enfant faire son apprentissage dans le tome III des FBQ.

Détective Dénouement a écrit:
1964 :  Lemony (13 ans) est envoyé en apprentissage à Stain’d-by-the-Sea auprès de la pire formatrice VFD, qu’il a sciemment choisie.
Attention, Lemony est censé avoir douze ans durant les FBQ...

Détective Dénouement a écrit:
1966 : Depuis quelques temps déjà, le caractère d’Olaf (18 ans) le rend suspect aux yeux de VFD, et Béatrice (14 ans) est missionnée pour surveiller les membres de la troupe de théâtre qu’il vient de former. Pour atténuer les soupçons qui pèsent sur lui et qu’il est forcé de constater, Olaf monte une pièce écrite par Snicket, My Silence Knot, dont le rôle principal, celui de la dresseuse de chauve-foufoune, est attribué à Béatrice. Esmé fait également partie de la troupe. Le spectacle part en tournée, de Tedious/Morfonds à La Falotte-sur-Rabougre/Paltryville.
Vendredi 13 janvier 1967 : Le soir de la première de My Silence Knot, Lemony va voir jouer Béatrice (15 ans).
Mars 1968 : Béatrice et la troupe d’Olaf montent la pièce codée The World is Quiet Here, de Linda Rhaldeen au Ned H. Rirger Theater. Les femmes poudrées jouent les Défenseuses de la Liberté. Le rôle principal requiert de savoir siffler la 14e symphonie de Mozart et la pièce s’ouvre sur « Let the Bell Ring », annonçant l’emploi du code Sebald. Ils partent en tournée deux semaines à Morfonds/Tedious et La Falotte/Paltryville. Le soir du retour de la troupe en Ville, devant une racinette, Lemony (17 ans) demande Béatrice (16 ans) en fiançailles. Elle accepte.
Mercredi 20 mars 1968 : Mais ce moment de félicité ne devait pas durer. Prévoyant que sa couverture ne tiendrait plus longtemps désormais, Olaf prend les devants et modifie le casting (il remplace Béatrice par Esmé et inversement) et la pièce (My Silence Knot devient Dernier avertissement à ceux qui me barrent la route).
Jeudi 21 mars 1968 : Oubliant toute prudence et n'écoutant que son cœur et sa colère, Lemony dénonce Olaf ouvertement dans sa critique, prenant le risque de faire tomber l’investigation de Béatrice et de la mettre en danger. Il est mouillé jusqu’au cou dans l’affaire, accusé par les espions de l'autre bord travaillant au Petit Pointilleux d’être membre d’une société secrète de pyromanes. Cet article provoque son renvoi immédiat du journal et la rubrique théâtrale laisse le champ libre à la si redoutée chronique de Géraldine Julienne sur les sociétés secrètes, qui obligera VFD à changer de locaux plus régulièrement.
Widdershins/Virlevent (32 ans) en avertit Béatrice en lui montrant l’article du journal notifiant son renvoi, et celle-ci, face aux conséquences à court et à long terme de ce revirement de situation, préfère rompre ses fiançailles en envoyant à Lemony une lettre de 200 pages par pigeon voyageur lui expliquant pourquoi leur vie commune serait extrêmement compliquée. Dans sa réponse pleine de tristesse, il la met discrètement en garde contre Olaf et Esmé.
La même année, lors d’une réunion VFD (qui ont lieu toutes les douze semaines, donc 4 fois par an), Olaf et Esmé se dévoilent comme traîtres.
La façon dont tu ordonnes les représentations est étrange. My Silence Knot et The World Is Quiet Here sont deux pièces très différentes ! Par ailleurs cela fait déjà un bon moment qu'Olaf et Esmé ont trahi VDC lorsqu'ils débarquent dans la réunion du comité local... Les volontaires sont simplement surpris de les voir là.

Détective Dénouement a écrit:

1968 : Widdershins/Virlevent (32 ans) en avertit Béatrice en lui montrant l’article du journal notifiant son renvoi, et celle-ci, face aux conséquences à court et à long terme de ce revirement de situation, préfère rompre ses fiançailles en envoyant à Lemony une lettre de 200 pages par pigeon voyageur lui expliquant pourquoi leur vie commune serait extrêmement compliquée. Dans sa réponse pleine de tristesse, il la met discrètement en garde contre Olaf et Esmé.
1970 : Activement recherché par les autorités, Lemony (19 ans) fuit sur le Prospero depuis Port-Damoclès grâce à Jacques et Larry. Pour d’évidentes raisons de sécurité, il a désormais interdiction formelle de recontacter Béatrice, qui poursuit ses missions en compagnie de Bertrand.
Ces deux évènements devraient être inversés, en fait. Jacques dit à Lemony de partir à l'étranger très peu de temps après la débacle et lui interdit formellement de contacter Béatrice, même par pigeon voyageur. Lemony brave l'interdiction mais part quand même, ce qui fait que la réponse de rupture renvoyée par Béatrice est vraiment la dernière fois où ces deux-là communiquent...

Détective Dénouement a écrit:
1974 : La même année, incendie des archives du Petit Pointilleux, entreposées dans de grosses tours à La Falotte-sur-Rabougre. Kit écrit à la ferme laitière pour leur annoncer la nouvelle ; elle ignore encore que Lemony est vivant.
Mais ces archives sont toujours là lorsque les Baudelaire arrivent à la scierie...

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Jeu 3 Mar - 7:03

Détective Dénouement a écrit:
1982 : Un bal masqué est organisé chez Ramona, la duchesse de Winnipeg.
Ce bal est organisé après la mort de l'oncle Monty et la recherche assidue des reptiles de sa collection par l'autre bord du Schisme (cf lettre à la Duchesse dans l'Autobio). Donc, après le tome II. Et oui, ça impliquerait que Béatrice ait survécu à l'incendie Baudelaire. Mais vu que les documents de Sally Sebald confirment l'existence d'un survivant à l'incendie Baudelaire et que la troupe d'Olaf prend elle aussi cette possibilité très au sérieux, c'est très probable.

Détective Dénouement a écrit:
Samedi 16 janvier 1988 : représentation de La Forza del Destino au Civic Opera House de Chicago. Les VDC nobles organisent le meurtre des parents d’Olaf. Les parents Baudelaire prennent un taxi ce soir-là (c’est probablement Kit), et Béatrice porte un châle rouge avec de longues plumes aux franges. Pendant l’entracte, au bar de l’opéra, Kit fait passer à Béatrice une boîte de fléchettes empoisonnées ; cette dernière en profite pour acheter l’affiche du spectacle. Elle représentait un pistolet et la fumée qui s’élevait de la bouche du canon formait le titre. Lemony, incognito, jouait de l’accordéon dans l’orchestre et se fait virer à l’entracte ; alors qu’il sort en courant avant qu’on le voie, il se demande si c’est son destin de toujours s’enfuir. Esmé poursuit Kit. Les Baudelaire lancent les fléchettes en direction des parents d’Olaf une fois le noir revenu dans la salle et repartent. Lorsque Bertrand et Béatrice reviennent à la maison, en avance, les trois enfants ne sont pas encore couchés et Bertrand leur dit comme excuse qu’il n’y a pas de pire son au monde que celui produit par quelqu’un qui ne sait pas jouer du violon mais qui insiste pour en jouer quand même. Béatrice conserve l’affiche pour se souvenir de ce soir-là.

En fait ce serait plutôt improbable que cet assassinat se soit déroulé durant l'enfance des Baudelaire... Vu que Lemony y prend part en compagnie de Béatrice, cela veut dire qu'à l'époque ces deux-là sont encore en contact. Donc c'est bien avant que Lemony soit accusé des crimes d'Olaf et que Béatrice épouse Bertrand. Les passages du tome XII n'indiquent pas que les Baudelaire se souviennent de la soirée : Klaus se souvient spécifiquement d'une anecdote racontée par ses parents et du poster qu'ils avaient à la maison. Donc on pourrait placer l'assassinat des parents d'Olaf beaucoup plus antérieurement ; vraisemblablement avant les représentations de My Silence Knot, puisqu'il y a des allusions à mots couverts sur l'assassinat dans TBL.

Détective Dénouement a écrit:
Lundi 25 avril 1988 : Isadora, Duncan et Quigley Quagmire sont inscrits comme élèves à Prufrock. Leurs parents sont victimes de chantage de la part d’Esmé. Elle parvient à leur faire signer un testament lui donnant en charge leur fortune s’il devait leur arriver quelque chose.

Sinon, je me suis dit que les Beauxdraps (j'aime bien leur nom français) pouvaient être inscrits à Prufrock comme demi-pensionnaires quelques mois avant l'incendie...histoire d'en être à leur 2e trimestre quand les Baudelaire arrivent. Lors de l'incendie Beauxdraps, vers le tome 2 comme tu l'as si bien souligné, Isadora et Duncan sont donc envoyés au pensionnat de l'institut mais comme leurs parents n'ont pas signé le papier pour le super appartement, ils dorment dans la bicoque.

Les passages du tome V affirment bel et bien que les triplés ne sont entrés à Prufrock qu'après l'incendie, pourtant... Il n'y a pas l'air d'avoir de demi-pensionnaires dans cet établissement, en plus. Par ailleurs Esmé est l'exécutrice testamentaire du patrimoine des parents, pas l'héritière : elle n'a pas plus de droits sur les saphirs qu'Arthur Poe sur la fortune Baudelaire.

Détective Dénouement a écrit:
Vendredi 30 septembre 1988 : en début de matinée, les parents Baudelaire envoient leurs enfants se promener sur Briny Beach, et reçoivent la visite de Nero, afin d’arranger l’inscription des enfants à Prufrock. Les Baudelaire redoutant des représailles de la part d’Olaf pour le meurtre de ses parents, il semble en effet plus prudent désormais d’envoyer vivre les enfants au pensionnat ; mais le directeur-adjoint n’utilise pas de dessous de verre, comme on le verra dans le tome XII, et les Baudelaire hésitent. En début d’après-midi, Nero parti, Béatrice, qui avait repéré Olaf les jours précédents, se demande où il est. Olaf (40 ans) allume l’incendie Baudelaire.

L'incendie Baudelaire se déroule le matin de cette journée, et c'est toujours le matin lorsque les Baudelaire reçoivent la nouvelle.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Jeu 3 Mar - 12:22

Whaw  Coeur Merci d'avoir tout décortiqué, même si je savais en postant mon machin qu'il passerait par ta moulinette de précision. Mes réactions à tes principales remarques :

Citation :
Mais ces archives sont toujours là lorsque les Baudelaire arrivent à la scierie...

J'ai relu trois fois le passage de l'arrivée des enfants, je vois pas de quoi tu parles... Les tas de journaux sur le trottoir ? ça ressemble pas tellement à des archives...

Citation :
Attention : l'élève d'Ishmaël n'est autre que la belle-mère de Joséphine/Agrippine !

Josephine/Agrippine n'a pas rejoint VDC du fait de son mariage... On la voit ado/enfant faire son apprentissage dans le tome III des FBQ.

Le tome 3 des FBQ implique que Josephine/Agrippine et Lemony sont de la même génération : ils ont grosso-merdo le même âge et font leur apprentissage au même moment.

Houlà, mais j'ai pas du tout compris ça moi.  waw  Crye ! Mais Josephine est une vieille dame dans The Wide Window, non ? Et puis elle est veuve depuis des années, et Ike n'est pas mort si jeune... Comment est-ce qu'elle pourrait être de la même génération que Béatrice et Lemony ? Bon, faut absolument que je relise les FBQ.

Citation :
Jacques dit à Lemony de partir à l'étranger très peu de temps après la débâcle et lui interdit formellement de contacter Béatrice, même par pigeon voyageur. Lemony brave l'interdiction mais part quand même, ce qui fait que la réponse de rupture renvoyée par Béatrice est vraiment la dernière fois où ces deux-là communiquent...

Ça me va parfaitement, tu as raison, c'est tout aussi logique  Sourire


Citation :
Ce bal est organisé après la mort de l'oncle Monty et la recherche assidue des reptiles de sa collection par l'autre bord du Schisme (cf lettre à la Duchesse dans l'Autobio). Donc, après le tome II. Et oui, ça impliquerait que Béatrice ait survécu à l'incendie Baudelaire. Mais vu que les documents de Sally Sebald confirment l'existence d'un survivant à l'incendie Baudelaire et que la troupe d'Olaf prend elle aussi cette possibilité très au sérieux, c'est très probable.

L'incendie Baudelaire se déroule le matin de cette journée, et c'est toujours le matin lorsque les Baudelaire reçoivent la nouvelle.

C'est vrai que plus j'y réfléchis, plus les indices établissant la survie de Béatrice à l'incendie s'accumulent. Je ne vois qu'elle en effet (je ne sais plus où j'ai lu cette théorie, très probablement ici) pour coder le Verrouillage à Digicode Culturel du QG...et puis surtout le fait qu'elle soit explicitement morte "un après-midi", alors que l'incendie Baudelaire a lieu un matin, comme confirmé au début du tome XII, je ne vois pas d'autre explication. Je prends note  tire la langue  

Citation :
En fait ce serait plutôt improbable que cet assassinat se soit déroulé durant l'enfance des Baudelaire... Vu que Lemony y prend part en compagnie de Béatrice, cela veut dire qu'à l'époque ces deux-là sont encore en contact. Donc c'est bien avant que Lemony soit accusé des crimes d'Olaf et que Béatrice épouse Bertrand.

Les passages du tome XII n'indiquent pas que les Baudelaire se souviennent de la soirée : Klaus se souvient spécifiquement d'une anecdote racontée par ses parents et du poster qu'ils avaient à la maison.

Là en revanche, je ne suis pas tout à fait d'accord. Il me semble que Lemony n'est pas censé se trouver sur place, qu'il est là sans que personne le sache, et qu'il s'en va avant que quelqu'un l'ait vu. Et des soirées à l'opéra, y en a pas beaucoup d'autres qui sont évoquées, ça me paraît pas extraordinaire de supposer que c'est la même dont se souviennent les Baudelaire avant d'entrer chez Nero dans le tome V, et qu'évoque Kit dans le taxi. En plus, le meurtre récent des parents d'Olaf par Bertrand et Béatrice expliquerait parfaitement son désir de vengeance et sa haine des orphelins. Il me semble.

Citation :
Les passages du tome V affirment bel et bien que les triplés ne sont entrés à Prufrock qu'après l'incendie, pourtant... Il n'y a pas l'air d'avoir de demi-pensionnaires dans cet établissement, en plus. Par ailleurs Esmé est l'exécutrice testamentaire du patrimoine des parents, pas l'héritière : elle n'a pas plus de droits sur les saphirs qu'Arthur Poe sur la fortune Baudelaire.

Certes, mais je n'en fais pas l'héritière des saphirs hein, je te rassure  Rigole Mais encore une fois, tu as raison, le récit infirme ma théorie. Mais il infirme aussi sa propre logique parce que si les deux triplés ne sont entrés à Prufrock qu'après l'incendie, ça ne peut pas faire autant de temps qu'ils y sont, même en comptant les week-ends... Il y a forcément quelque chose qu'on a oublié (nous ou Handler haha).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Jeu 3 Mar - 15:02

Détective Dénouement a écrit:

Citation :

Mais ces archives sont toujours là lorsque les Baudelaire arrivent à la scierie...

J'ai relu trois fois le passage de l'arrivée des enfants, je vois pas de quoi tu parles... Les tas de journaux sur le trottoir ? ça ressemble pas tellement à des archives...
Bah si. Relis la lettre de Kit aux laitiers dans l'Autobio : ce sont les archives des exemplaires censurés du Petit Pointilleux.

Détective Dénouement a écrit:

Mais Josephine est une vieille dame dans The Wide Window, non ? Et puis elle est veuve depuis des années, et Ike n'est pas mort si jeune... Comment est-ce qu'elle pourrait être de la même génération que Béatrice et Lemony ? Bon, faut absolument que je relise les FBQ.
Oui-da, Josephine fait partie des jeunes volontaires en apprentissage auxquels s'adresse Lemony dans les FBQ. Donc elle ne peut pas être tellement plus âgée que lui. Dans le tome III des DAOB, elle a les cheveux blancs, certes, mais il n'y a qu'Olaf qui dit qu'elle est "vieille", aucun autre personnage.

Détective Dénouement a écrit:

Mais il infirme aussi sa propre logique parce que si les deux triplés ne sont entrés à Prufrock qu'après l'incendie, ça ne peut pas faire autant de temps qu'ils y sont, même en comptant les week-ends... Il y a forcément quelque chose qu'on a oublié (nous ou Handler haha).

Ahah, tu n'es pas le seul à avoir relevé cette incohérence :
Dans le tome V, les triplés affirment avoir passé "trois semestres" dans la Bicoque aux Orphelins suite à l'incendie de leur maison.
Dans le tome X, Quigley affirme que leur maison a brûlé peu après le Tome II.
Ce qui fait qu'il s'écoulerait un an et demi entre les tomes II et V. Ce qui n'est pas possible parce que les Baudelaire, eux, ne vieillissent pas ! Klaus fête ses treize dans le tome VII, Violette ses quinze ans dans le tome XI.
La solution à ce problème ? Une (très pardonnable) erreur de traduction.
En fait ce que les anglophones appellent le "semester", dans le jargon scolaire, ne correspond pas à la notion de "semestre" qui en France désigne strictement une moitié d'année. Dans les établissements scolaires anglais et américains, on compte généralement, en effet, trois ou quatre "semesters" par an. Voire même plus, y'a pas de contraintes légales. Cela correspond beaucoup plus à la notion française de "trimestre"... Et encore, ça peut être moins. Les règles de Prufrock sont censées être absurdes à la base, et parodier les systèmes scolaires américains... C'est justement peut-être une blague délibérée que Duncan et Isadora aient effectué trois semestres en seulement quelques mois.
Donc les Quagmire/Beauxdraps n'ont donc très probablement passé que neuf mois dans la bicoque. Ou même sept voire cinq, car le premier et le troisième "semester" n'ont pas forcément été effectués en entier. On retombe donc sur nos pattes : il s'écoule quelques mois entre l'incendie de leur demeure et l'arrivée des Baudelaire à Prufrock, mais pas plus.



Détective Dénouement a écrit:
Docteur Markson a écrit:
En fait ce serait plutôt improbable que cet assassinat se soit déroulé durant l'enfance des Baudelaire... Vu que Lemony y prend part en compagnie de Béatrice, cela veut dire qu'à l'époque ces deux-là sont encore en contact. Donc c'est bien avant que Lemony soit accusé des crimes d'Olaf et que Béatrice épouse Bertrand.

   Les passages du tome XII n'indiquent pas que les Baudelaire se souviennent de la soirée : Klaus se souvient spécifiquement d'une anecdote racontée par ses parents et du poster qu'ils avaient à la maison.


Là en revanche, je ne suis pas tout à fait d'accord. Il me semble que Lemony n'est pas censé se trouver sur place, qu'il est là sans que personne le sache, et qu'il s'en va avant que quelqu'un l'ait vu. Et des soirées à l'opéra, y en a pas beaucoup d'autres qui sont évoquées, ça me paraît pas extraordinaire de supposer que c'est la même dont se souviennent les Baudelaire avant d'entrer chez Nero dans le tome V, et qu'évoque Kit dans le taxi. En plus, le meurtre récent des parents d'Olaf par Bertrand et Béatrice expliquerait parfaitement son désir de vengeance et sa haine des orphelins. Il me semble.

Je commence par bien re-situer les indices disponibles :

Citations du tome XII sur l'assassinat des parents d'Olaf:
 

Pour moi la femme que Lemony tentait d'éviter à l'opéra était tout simplement Esmé... Kit et les parents Baudelaire tentaient de l'éviter aussi. Tout le monde était en mission secrète, le comportement de Lemony est cohérent avec le leur. Il a plus l'air d'être intégré à la mission d’assassinat qu'en dehors.

Par ailleurs c'est abusif de dire que la nuit à l'opéra et la nuit où les parents Baudelaire ont entendu (supposément) Néro sont la même soirée. Les parents ont entendu ce mauvais violoniste dans un "concert d'orchestre", pas un opéra (question de termes).

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Jeu 3 Mar - 21:33

Docteur Markson a écrit:
Mais ces archives sont toujours là lorsque les Baudelaire arrivent à la scierie...
Relis la lettre de Kit aux laitiers dans l'Autobio : ce sont les archives des exemplaires censurés du Petit Pointilleux.

Livre Toutes mes confuses, Kit dit bien que les archives étaient "in plain sight instead of locked up tight". J'ai lu "towers" comme des bâtiments alors que de toute évidence, il s'agit bien des piles de journaux que croisent les orphelins. Je corrigerai  Neutre

Docteur Markson. a écrit:
Josephine fait partie des jeunes volontaires en apprentissage auxquels s'adresse Lemony dans les FBQ. Donc elle ne peut pas être tellement plus âgée que lui. Dans le tome III des DAOB, elle a les cheveux blancs, certes, mais il n'y a qu'Olaf qui dit qu'elle est "vieille", aucun autre personnage.

Non mais je suis sûr que t'as raison en plus, mais je trouve ça quand même super bizarre. J'arrive pas à la voir aussi jeune, peut-être à cause du film... Pourtant Olaf a l'air beaucoup plus vieux qu'il n'est en réalité sur les illustrations donc on peut pas vraiment se fier à l'image qu'on a de l'âge des personnages...mais cette Josephine a vécu tant de choses... Et si elle a suivi toute la formation des volontaires, comment ne reconnaît-elle pas le système de déguisements VFD quand elle voit Olaf déguisé en Julio Sham, nom qui ne devrait pas lui être inconnu ?  mur

Docteur Markson. a écrit:
Donc les Quagmire/Beauxdraps n'ont donc très probablement passé que neuf mois dans la bicoque. Ou même sept voire cinq, car le premier et le troisième "semester" n'ont pas forcément été effectués en entier. On retombe donc sur nos pattes : il s'écoule quelques mois entre l'incendie de leur demeure et l'arrivée des Baudelaire à Prufrock, mais pas plus.

Mais même en comptant un semestre comme un trimestre (ce que j'ai fait), le résultat est forcément incohérent avec le reste : il ne s'écoule pas ne serait-ce que cinq mois entre le tome 2 et le tome 5... C'est pour ça que je suggérais qu'ils y soient entrés avant l'incendie de leur maison. Mais effectivement, rien ne le dit dans le texte.  Incertain

Docteur Markson a écrit:
Pour moi la femme que Lemony tentait d'éviter à l'opéra était tout simplement Esmé... Kit et les parents Baudelaire tentaient de l'éviter aussi. Tout le monde était en mission secrète, le comportement de Lemony est cohérent avec le leur. Il a plus l'air d'être intégré à la mission d’assassinat qu'en dehors.

Par ailleurs c'est abusif de dire que la nuit à l'opéra et la nuit où les parents Baudelaire ont entendu (supposément) Néro sont la même soirée. Les parents ont entendu ce mauvais violoniste dans un "concert d'orchestre", pas un opéra (question de termes).

Mais aucun autre personnage n'évoque la présence de Lemony ce soir-là, et il semble n'avoir aucun rôle à jouer dans le scénario : Kit fait passer les fléchettes, les Baudelaire tuent les parents d'Olaf (probablement un chacun, histoire d'aller vite et de se tenir les coudes) et Esmé tente de les empêcher. Mais Lemony a l'air de faire un truc dans son coin (pourquoi pas tenter d'apercevoir Béatrice, qui lui manque mais qu'il ne peut approcher, et s'assurer que la mission se déroule bien ?), n’interagit avec personne et s'en va pendant l'entracte... Là j'extrapole un peu, mais est-ce qu'il ne devrait pas dire "before a certain woman could spot us" s'il travaillait en équipe ? Tu me diras qu'il peut travailler en coordination mais tout seul - mais quelle est sa mission ? On n'a pas besoin de lui...
Et puis les parents ont déjà l'air d'être en couple ce soir-là...Et je vois mal une adolescente porter un châle rouge pour aller à l'opéra... C'est plutôt une histoire d'adultes, il me semble. De plus, ce serait franchement bizarre que les volontaires restent à l'opéra après le meurtre...et le souvenir des orphelins dans le tome V évoque justement le retour de leurs parents plus tôt que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Ven 4 Mar - 10:43

Détective Dénouement a écrit:
Et si elle a suivi toute la formation des volontaires, comment ne reconnaît-elle pas le système de déguisements VFD quand elle voit Olaf déguisé en Julio Sham, nom qui ne devrait pas lui être inconnu ?
Pourquoi Monty ne connaît-il pas le code Sebald alors que Gustav Sebald a travaillé avec lui en tant qu'assistant ?
Pourquoi Charles, visiblement VDC, laisse-t-il les enfants partir chez une ophtalmo travaillant pour l'autre bord du Schisme ?
Pourquoi Hector, qui était VDC dans sa jeunesse, ne révèle-t-il rien aux orphelins Baudelaire ?

Tant de questions de ce genre, mon pauvre ami, c'est une constante de l'univers de Snicket ! Et cette constante, c'est précisément la difficulté de communiquer des in-for-ma-tions. Tous les personnages nagent en permanence dans le brouillard et ne peuvent pas toujours parler librement. C'est pour ça que la cryptologie et les moyens de communication alternatifs ont autant d'importance dans l'intrigue.
Il faut se dire qu'à ce stade, le lecteur en sait BEAUCOUP PLUS sur VDC et ses secrets que le personnage VDC lambda. Leur entraînement est plein de trous. Dis-toi que Lemony lui-même n'aurait jamais pris connaissance du kit de déguisements VDC si Jacques ne le lui avait pas transmis en catastrophe avant qu'il ne quitte le pays en urgence. Et encore, Jacques disait clairement que c'était une circonstance exceptionnelle : Lemony était encore en apprentissage (alors qu'il était jeune adulte), il n'y avait pas normalement droit. Dans ce contexte, ce n'est donc pas tellement bizarre que Joséphine ne connaisse pas le kit de déguisements VDC non plus...

Détective Dénouement a écrit:
Mais même en comptant un semestre comme un trimestre (ce que j'ai fait), le résultat est forcément incohérent avec le reste : il ne s'écoule pas ne serait-ce que cinq mois entre le tome 2 et le tome 5...
Bon, je ne voulais pas noircir Handler, mais disons les choses comme elles sont : toute la série n'a pas été planifiée dans les moindres détails, il le dit lui-même. Il y a très probablement eu un changement de chronologie concernant la date de l'incendie Quagmire/Beauxdraps, qu'il a finalement déplacé de "un peu avant le tome I" à "un peu après le tome II". Mais il était parti sur l'idée que, du tome I au tome XIII, il s'écoulerait "un peu moins d'un an" et que Violette et Klaus fêteraient leur anniversaire. En étendant cette définition au maximum, on peut supposer que les événements durent , je ne sais pas... Onze mois et trois semaines ? Cela laisse le temps de caser trois semestres scolaires entiers. Oui, c'est un peu juste. Mais cela reste cohérent avec les indications chronologiques données et on retombe plus ou moins sur nos pattes.

Détective Dénouement a écrit:
Mais aucun autre personnage n'évoque la présence de Lemony ce soir-là, et il semble n'avoir aucun rôle à jouer dans le scénario.

Heu, il y a des tas d’événements passés où Lemony était présent et où personne ne l'évoque pour autant. Par exemple Jérôme évoque leur expédition dans les Monts Mainmorte et n'évoque jamais la présence de Lemony, qui confirme pourtant dans la narration qu'il était là... Vu la façon très vague, très elliptique dont 90% des évènements passés sont décrits dans cette *****! de série, ce n'est pas vraiment un argument prouvant que Lemony n'était pas intégré au plan selon moi.

On peut aussi partir de l'idée que l'assassinat des parents d'Olaf était un plan fragmenté (où aucun des participants ne sait à 100% qui est impliqué et qui fait quoi). Ce concept est exploré dans le tome III des FBQ et effectivement la plupart des missions VDC sont fragmentées. Kit elle-même fait partie d'un plan fragmenté dans le tome XII et le fragmente encore plus en cachant aux Baudelaire l'existence de Dewey. Donc, non, ça ne me choque pas que Lemony ne soit pas évoqué ou qu'on n'évoque pas précisément ce qu'il faisait.

Détective Dénouement a écrit:
Kit fait passer les fléchettes, les Baudelaire tuent les parents d'Olaf (probablement un chacun, histoire d'aller vite et de se tenir les coudes) et Esmé tente de les empêcher. Mais Lemony a l'air de faire un truc dans son coin (pourquoi pas tenter d'apercevoir Béatrice, qui lui manque mais qu'il ne peut approcher, et s'assurer que la mission se déroule bien ?), n’interagit avec personne et s'en va pendant l'entracte...

Il y a des tas de choses dont Lemony aurait pu être chargé : faire une diversion pour détourner l'attention d'Esmé en particulier, et ce au péril de sa propre vie, par exemple. Ceci l'aurait obligé à quitter la fosse d'orchestre au beau milieu de la représentation, d'où son licenciement pour faute grave. Et s'il n'est pas allé voir Béatrice, c'est précisément parce qu'Esmé le recherchait et qu'il la détournait de la femme qu'il aimait. Et si ça s'est passé à l'époque où Béa et Lemony sortaient encore ensemble, je suppose qu'il n'avait pas particulièrement besoin de faire coucou à Béa ce soir-là. L'extrapolation, ça va dans les deux sens. Clin d'oeil

Détective Dénouement a écrit:
Là j'extrapole un peu, mais est-ce qu'il ne devrait pas dire "before a certain woman could spot us" s'il travaillait en équipe ? Tu me diras qu'il peut travailler en coordination mais tout seul - mais quelle est sa mission ? On n'a pas besoin de lui...

S'il est chargé de détourner l'attention d'Esmé, c'est précisément de sa trogne dont il doit se soucier. Pas de Kit et des autres membres de la mission.

Enfin bref, j'admets cependant que la chronologie de cet évènement pose des problèmes : s'est-il déroulé durant l'enfance des orphelins Baudelaire ? Ou bien avant, lorsque Lemony et Béa étaient encore en contact régulier ? Il y a certes des arguments allant dans les deux sens, notamment dans la façon dont les Baudelaire réagissent à ce récit. Par exemple, on a ça :

Lemony Snicket a écrit:
  “Our parents took a taxi to the opera one evening
  when their car wouldn’t start.”
  “I remember that evening well,” Kit replied with a faint smile. “It was a performance of La Forza del Destino . Your mother was wearing a red shawl, with long feathers along the edges. During intermission I followed them to the snack bar and slipped them a box of poison darts before Esmé Squalor could catch me.
  [Klaus Baudelaire & Kit Snicket - The penultimate Peril, Chapter One]

...ce qui laisse sous-entendre que les Baudelaire se souviennent vaguement de cette soirée où leurs parents ont pris un taxi pour l'opéra. Mais, peu après, les Baudelaire se demandent s'ils peuvent faire confiance à cette mystérieuse Kit Snicket. Leur débat tourne autour de ça :

Lemony Snicket a écrit:
"Trust?" Sunny said quietly, and this was the most important question of all. By "trust,"
the youngest Baudelaire meant something along the lines of, "Does Kit Snicket seem like a
reliable person, and should we follow her?" and this is often a tricky question to ask about
someone. Deciding whether or not to trust a person is like deciding whether or not to climb a
tree, because you might get a wonderful view from the highest branch, or you might simply
get covered in sap, and for this reason many people choose to spend their time alone and
indoors, where it is harder to get a splinter. The Baudelaires did not know very much about
Kit Snicket, and so it was difficult to know what their future would be if they followed her
down the sloping lawn toward the mysterious errands she had mentioned.
"In the few minutes we've known her," Violet said, "Kit Snicket has driven a taxicab into a
mass of shrubbery. Normally I would be unwilling to trust such a person, but. . ."
  “I remember it, too. Mother said she purchased it during intermission, as a souvenir. She said it was the most interesting time she’d ever had at the opera, and she never wanted to forget it.”
  “The poster had a picture of a gun,” Violet remembered, “with a trail of smoke forming the words of the title.”
  Sunny nodded her head. “La Forza del Destino,” she said.
  [The Baudelaire orphans - The penultimate Peril, Chapter One]

Lors du premier passage, Kit Snicket donne des détails sur la soirée pour gagner la confiance des enfants et prouver qu'elle connaissait très bien leurs parents. Elle mentionne en particulier un châle rouge à plumes que portait Béatrice. Ce châle n'est jamais évoqué par la suite. Les enfants estiment l'anecdote véridique non pas à cause du châle, mais à cause d'un poster que leurs parents ont gardé de cette soirée en souvenir et qui correspond au titre de la pièce donné par Kit. Il leur faut un certain temps pour se rappeler le poster, d'ailleurs. Ce qui laisse à penser qu'effectivement ils n'ont jamais vu leurs parents revenir de cette soirée (avec e châle) et qu'ils ne la connaissent que par ouï-dire. Et là, ça pencherait plus en faveur d'un évènement beaucoup plus reculé dans le passé.

Enfin bref, il y a ambiguïté sur la datation de l'assassinat des parents d'Olaf et je vais essayer de trouver d'autres éléments sur la question. En attendant, chacun fait comme il veut, je suppose... triste C'est surtout que pour moi il est plus cohérent qu'Olaf ait été orphelin durant sa jeunesse. Cela renforcerait l'impact émotionnel sur sa personnalité, le rôle de ce traumatisme dans son passage vers le côté obscur du Schisme/de la Force. Et ça renforcerait aussi le parallèle avec les orphelins Baudelaire qui ont perdu leurs parents à peu près au même âge, et justifierait d'uatant plus le cycle de vengeance perpétré par Olaf. tire la langue lol !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Ven 4 Mar - 15:58

Docteur Markson. a écrit:
Il faut se dire qu'à ce stade, le lecteur en sait BEAUCOUP PLUS sur VDC et ses secrets que le personnage VDC lambda. Leur entraînement est plein de trous. Dis-toi que Lemony lui-même n'aurait jamais pris connaissance du kit de déguisements VDC si Jacques ne le lui avait pas transmis en catastrophe avant qu'il ne quitte le pays en urgence. Et encore, Jacques disait clairement que c'était une circonstance exceptionnelle : Lemony était encore en apprentissage (alors qu'il était jeune adulte), il n'y avait pas normalement droit. Dans ce contexte, ce n'est donc pas tellement bizarre que Joséphine ne connaisse pas le kit de déguisements VDC non plus...

C'est très juste, ce que tu dis là  Sourire . Je n'y avais jamais vraiment réfléchi, je me disais innocemment que les membres recevaient une formation complète avant d'être lâchés dans le vaste monde mais il s'avère que c'est loin d'être le cas, en effet.

Docteur Markson. a écrit:
Heu, il y a des tas d’événements passés où Lemony était présent et où personne ne l'évoque pour autant. Vu la façon très vague, très elliptique dont 90% des événements passés sont décrits dans cette *****! de série, ce n'est pas vraiment un argument prouvant que Lemony n'était pas intégré au plan selon moi.

Je te rejoins, c'est pas vraiment un argument, mais ce que je voulais dire c'est que rien dans le texte ne semble interdire de penser que Lemony était là incognito Fou

Docteur Markson. a écrit:
Il y a des tas de choses dont Lemony aurait pu être chargé : faire une diversion pour détourner l'attention d'Esmé en particulier, et ce au péril de sa propre vie, par exemple. Ceci l'aurait obligé à quitter la fosse d'orchestre au beau milieu de la représentation, d'où son licenciement pour faute grave. Et s'il n'est pas allé voir Béatrice, c'est précisément parce qu'Esmé le recherchait et qu'il la détournait de la femme qu'il aimait. Et si ça s'est passé à l'époque où Béa et Lemony sortaient encore ensemble, je suppose qu'il n'avait pas particulièrement besoin de faire coucou à Béa ce soir-là. L'extrapolation, ça va dans les deux sens. Clin d'oeil

Ah j'aime beaucoup ce scénario ! Et tout à fait d'accord, de toute manière on est obligé d'extrapoler   tire la langue

Docteur Markson. a écrit:
Les enfants estiment l'anecdote véridique non pas à cause du châle, mais à cause d'un poster que leurs parents ont gardé de cette soirée en souvenir et qui correspond au titre de la pièce donné par Kit. Il leur faut un certain temps pour se rappeler le poster, d'ailleurs. Ce qui laisse à penser qu'effectivement ils n'ont jamais vu leurs parents revenir de cette soirée (avec ce châle) et qu'ils ne la connaissent que par ouï-dire. Et là, ça pencherait plus en faveur d'un événement beaucoup plus reculé dans le passé.

Décidemment, tu vas finir par me convaincre  J'adore Tes arguments sont presque juridiques, on est dans le grand bureau des enquêteurs de la PJ  Rigole Béatrice aurait conservé le poster de la soirée pendant des années, et expliqué brièvement à ses enfants pourquoi elle y tenait autant...

Non et puis tu sais, plus j'y pense, plus je me dis que ça peut définitivement pas être la même soirée : celle évoquée dans le tome V se passe très mal, les parents Baudelaire s'en plaindront même aux enfants, tandis que celle de La Forza del Destino est décrite comme "the most interesting time [Béatrice] had ever had at the opera"... Ça coïncide pas du tout en fait. Dammit.

Docteur Markson. a écrit:
Enfin bref, il y a ambiguïté sur la datation de l'assassinat des parents d'Olaf et je vais essayer de trouver d'autres éléments sur la question. En attendant, chacun fait comme il veut, je suppose... triste

C'est surtout que pour moi il est plus cohérent qu'Olaf ait été orphelin durant sa jeunesse. Cela renforcerait l'impact émotionnel sur sa personnalité, le rôle de ce traumatisme dans son passage vers le côté obscur du Schisme/de la Force. Et ça renforcerait aussi le parallèle avec les orphelins Baudelaire qui ont perdu leurs parents à peu près au même âge, et justifierait d'uatant plus le cycle de vengeance perpétré par Olaf. tire la langue lol !

J'attends avec impatience tes trouvailles permettant de préciser le moment de l'assassinat des parents d'Olaf. Je crois que je suis entièrement prêt à me laisser convaincre, mais une part de moi est horrifiée à l'idée que les Baudelaire et les Snicket se soient rendus coupables d'un crime aussi violent si jeunes triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Sam 5 Mar - 17:05

Pour donner une idée, voici une chronologie de mon cru (mais moins riche), établie d'après des événements plus ou moins canoniques.

La date choisie arbitrairement et personnellement est l'âge auquel Lemony a été obligé de rompre ses fiançailles avec Béatrice : 22 ans. On est plus ou moins obligé de la décider tout seul, sinon le reste s'écroule. Le plus confortable reste d'exprimer les dates positivement ou négativement par rapport à la naissance de Lemony... Tout le reste découle d'observations plus ou moins canoniques, avec un pifomètre relatif (exemple : il y a au moins quinze ans d'écarts entre Fernald et Fiona moins de dix-huit). Dans l'ensemble, ça correspond à peu près à la chronologie établie par le Détective Dénouement !


  • An -9 av. L.S.

    • Bass et Remora commencent à enseigner à Prufrock.


  • An -3 av. L.S.

    • Naissance de Jacques et Kit Snicket ainsi que des triplés Dénouement.


  • An -2 av. L.S.

    • Montgomery Montgomery commence à étudier les serpents.


  • An 01 :

    • Naissance de Lemony Snicket (début d'année).
    • Jacques, Kit et Lemony sont enlevés par des recruteurs de VDC et tatoués.
    • VDC subit un schisme (on épargnera le tatouage à les volontaires recrutés après cette date).


  • An 02 :

    • Naissance de Hector.
    • La demeure Dénouement est incendiée peu avant l'anniversaire des triplés qui sont enlevés par VDC.


  • An 07 :

    • Naissance (approximative) de Fernald.


  • An 12 :

    • Lemony rencontre Béatrice dans un centre de formation VDC.


  • An 13 :

    • Début et fin des évènements décrits dans les FBQ.


  • An 18 :

    • Expédition aux Monts Mainmorte à laquelle participent Béatrice, Lemony, Jérôme et co.
    • Lemony finit ses études secondaires et obtient un poste de correcteur au Petit Pointilleux.


  • An 23 :

    • Naissance de Fiona (printemps/été).
    • Fiona, Fernald, leur mère et leur beau-père prennent une photo ensemble.
    • Lemony demande Béatrice en mariage.
    • Lemony critique la pièce d'Olaf (début d'hiver).
    • Lemony doit quitter le pays et rompre ses fiancailles ( début d'hiver).
    • Béatrice et Bertrand font naufrage sur l'Île ( fin d'hiver).


  • An 24 :

    • Béatrice et Bertrand sont contraints à quitter l'Île.
    • Lemony tente de contacter Béatrice durant sa grossesse sur le continent.
    • Naissance de Violette Baudelaire (début Baudelaire).


  • An 26 :

    • Naissance de Klaus Baudelaire (début d'automne).


  • An 37 :

    • Naissance de Sunny/Prunille (fin d'automne)
    • La famille Baudelaire se baigne dans la Fontaine de la Finance Victorieuse (fin d'automne).
    • Incendie de la demeure Baudelaire (hiver)


  • An 38 :

    • Année où se sont principalement déroulés les évènements décrits dans les DAOB (Tome I-VI).
    • Bal de la Duchesse de Winnipeg où Lemony voit Béatrice pour la dernière fois.
    • Klaus fête ses treize ans (Tome VII, début d'automne).
    • Printemps des Fous (Tome X, début d'automne).
    • Violette fête ses quinze ans (Tome XI, début d'automne).
    • Naissance de Béatrice Baudelaire Jr sur l'Île (Tome XIII, mi-automne).
    • Sunny/Prunille fête son premier anniversaire sur l'Île (fin d'automne).


  • An 39 :

    • Les quatre Baudelaire quittent l'Île à bord de La Béatrice (Chapitre XIV, mi-automne).


  • An 48 :

    • Béatrice Jr cherche à contacter son oncle Lemony (The Beatrice Letters).



_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Beatrice
Béatrice


Nombre de messages : 1741
Age : 23
Ennuyeux Endroits : chez Esmée , lui volant le sucrier
Réputation : 89
Points : 12174
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Sam 5 Mar - 19:04

Je suis pour la datation en An Snicket lol ! lol ! Cela explique la temporalité floue de la Snicketverse : elle n'est pas la même que la notre. Incertain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Sam 5 Mar - 19:07

Snicket is Love. Snicket is Life. Snicket is God. Incertain

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Capitaine Virlevent



Nombre de messages : 5
Réputation : 0
Points : 832
Date d'inscription : 03/03/2016

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Sam 5 Mar - 21:26

Bravo, super ta chronologie ! Une chose m'intrigue : Hector nait en l'an 02 ap. L.S. et pourtant on parle déjà de son AHAA dans les FBQ, il l'aurait donc conçu à 11 ans ?!
Et sinon, quand dates-tu Virlevent et son sous-marin ? Ou Olaf ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Sam 5 Mar - 22:18

Capitaine Virlevent a écrit:
Bravo, super ta chronologie ! Une chose m'intrigue : Hector nait en l'an 02 ap. L.S. et pourtant on parle déjà de son AHAA dans les FBQ, il l'aurait donc conçu à 11 ans ?!
Et sinon, quand dates-tu Virlevent et son sous-marin ? Ou Olaf ?

Tous ces personnages (Josephine/Agrippine, Montgomery, Haruki, Widdershins/Virlevent) sont mentionnés comme jeune apprentis VDC dans les FBQ, et appartenant à cette nouvelle garde révoltée que mène Lemony contre la vieille génération. Ils ont donc plus ou moins le même âge, grosso-modo. Mais je n'ai rien de plus précis que ça. Aucune idée de l'année exacte où le Queequeg a été construit mais celui-ci que Widdershins/Virlevent conduit dans le tome II des FBQ n'a pas l'air d'être le sien. Je crois qu'il l'a construit après, d'autant plus que Kit l'a aidé d'après ses dires.

Hector fête explicitement son "douzième anniversaire" dans le chapitre XIII du tome I des FBQ, donc on peut, en revanche, le placer dans la chronologie. En revanche l'AHAA n'a été construit que bieeeeeen plus tard vu qu'à l'époque des fiançailles de Lemony il n'est toujours pas commencé (cf Jacques dans l'Autobio) !

Olaf... Il était dans la même classe d'apprentis VDC que Lemony dans les FBQ, donc il est peut-être né spécifiquement la même année que Lemony.

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Détective Dénouement
Jérome


Nombre de messages : 51
Age : 24
Ennuyeux Endroits : Bordeaux
Réputation : 10
Points : 1612
Date d'inscription : 07/07/2015

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Dim 6 Mar - 15:04

Docteur Markson. a écrit:
Olaf... Il était dans la même classe d'apprentis VDC que Lemony dans les FBQ, donc il est peut-être né spécifiquement la même année que Lemony.

Ou alors on peut penser qu'il n'y a pas assez de nouvelles recrues pour faire une promotion par année de naissance dans la formation VFD, et que des élèves d'âges légèrement différents suivent les mêmes cours. Il faut aussi se souvenir que Lemony a été enlevé beaucoup plus tôt que les autres, et qu'il est probablement en classe avec des enfants plus âgés que lui.

Ah, et je dirais que le temps durant lequel se déroulent les DAOB est en fait étalé sur les années 38 et 39 après Lemony. Je verrais l'incendie fin septembre 38, et la naissance de Béatrice Baudelaire début février 39.
Mais sinon, on a le droit de demander des gens en mariage sur ce forum ? J'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Docteur Orwell.
Archonte


Nombre de messages : 11796
Age : 26
Ennuyeux Endroits : A l'Hôpital Heimlich.
Réputation : 1211
Points : 679133
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Dim 6 Mar - 18:18

Détective Dénouement a écrit:
Ah, et je dirais que le temps durant lequel se déroulent les DAOB est en fait étalé sur les années 38 et 39 après Lemony. Je verrais l'incendie fin septembre 38, et la naissance de Béatrice Baudelaire début février 39.
Bah c'est justement un peu court pour caser les "trois semestres" passés par les Quagmire/Beauxdraps à Prufrock, comme tu disais. lol ! Mais ouais, ça ne pose pas de problèmes a priori.

Détective Dénouement a écrit:
Mais sinon, on a le droit de demander des gens en mariage sur ce forum ?

MDR, il y a eu une vague d'épousailles virtuelles sur ce forum quelques années auparavant (voir le fil "Les Futiles Fiançailles" dans la section "Autres"). J'étais resté célibattant, d'ailleurs. lol !

_________________
Mais la fatalité ne connaît point de trêve : le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve, et le remords est dans l'amour : telle est la loi. Le bonheur a marché côte à côte avec moi.



"To ***, with best wishes and worst fears." Da.H---, (allegedly L.S.) I-X 2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danielhandler.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire   Aujourd'hui à 6:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative de Chronologie d'avant l'incendie Baudelaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème(s) dans la chronologie des Michel
» Traction avant Citroën
» [REQUETE] Nombre de sonnerie avant répondeur
» Genealogie des personnages et Chronologie des jeux ?
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire :: Théories :: Théories diverses-
Sauter vers: